La technologie multiplie nos capacités individuelles. Que l’on soit entrepreneur ou employé, de plus en plus d’outils sont disponibles pour faire un INC. de soi-même.

Mieux les employés sont équipés, plus ils ont de chances de déployer leur potentiel entrepreneurial au-delà de leurs tâches régulières. En leur donnant les moyens de leurs ambitions, la technologie peut les aider à devenir des « intrapreneurs ».

Conditions gagnantes : les bons outils au bon endroit

N’hésitez pas à mettre à disposition des employés tous les outils qui favorisent l’émergence de l’intrapreneuriat, et de l’esprit d’initiative en général. Un seul ordinateur muni d’une connexion Internet permet déjà d’en faire beaucoup. Mais votre système d’entreprise offre aussi des ressources que les employés ne pourraient pas trouver ailleurs : par exemple, un accès privilégié à des logiciels d’expertise très dispendieux ; ou encore, des sources d’information à valeur ajoutée comme les études et recherches spécialisées.

Plutôt que d’attribuer à chacun les ressources strictement utiles à ses tâches régulières, donnez à tous un accès libre à toutes vos ressources. Équipez-les de téléphones intelligents ou de tablettes mobiles qu’ils pourront utiliser dans leur temps libre pour se lancer dans de nouveaux projets.  Et réfléchissez-y à deux fois avant d’imposer des politiques restrictives concernant l’utilisation d’outils de messagerie instantanée ou de médias sociaux sur le lieu de travail. En effet, plus les idées circulent, plus elles encouragent des initiatives et des vocations.

Émergence : la collaboration fait la force

La vie d’entreprise est un terreau fertile au partage d’idées.

Contrairement à un entrepreneur, qui travaille souvent en solo avant que son projet voie la lumière du jour, un intrapreneur a la chance de côtoyer des collègues aux expertises variées. La vie d’entreprise est un terreau fertile au partage d’idées et aux discussions inspirantes.

Là aussi, les technologies peuvent apporter leurs bienfaits. Les outils de collaboration comme SharePoint permettent de mettre sur pied des projets auxquels différents employés peuvent apporter leur grain de sel. Ce système fait automatiquement le suivi des initiatives de tous les intervenants sur chaque document partagé ; ainsi, on n’oublie rien et on ne laisse passer aucune bonne idée !

Les services de courriel d’affaires disponibles dans la plupart des entreprises sont aussi des outils puissants, dont on sous-estime souvent les capacités. Par exemple, leurs fonctions de partage de calendrier permettent d’organiser rapidement des rencontres en visualisant les disponibilités de tout le monde.

Enfin, les systèmes de messagerie instantanée tels que Office Communicator sont utiles pour échanger rapidement des idées ou solliciter des commentaires. Jusqu’à 250 participants peuvent être réunis pour clavarder en équipe, sans nécessiter de rencontres formelles.

Pour en savoir plus, référez-vous à cet article où je décrivais en détail les technologies de partage et de collaboration en équipe.

Développement : mesurer, c’est voir

On ne peut gérer que ce que l’on peut mesurer : c’est l’adage qu’il faut rappeler à tout intrapreneur en herbe. Il est essentiel de conserver une visibilité précise de tous les projets, même quand ils semblent simples et faciles à gérer au premier abord. La complexité est vite arrivée et c’est à ce moment que vous aurez du mal à évaluer si vous êtes en train d’utiliser vos ressources à bon escient.

En créant d’emblée des tableaux de bord efficaces, vous pourrez évaluer l’avancement de chaque projet selon ses critères de succès, qu’il s’agisse de l’aspect financier, de la productivité ou du contrôle-qualité. De même que le tableau de bord d’une automobile vous permet de vérifier en tout temps votre vitesse, votre niveau d’essence et la température de votre moteur, votre tableau de bord de gestion de projet vous permet de vérifier que les bonnes ressources sont au bon endroit, d’anticiper les embûches, et de limiter les conséquences en cas de problème.

Qu’il s’agisse d’une simple feuille de calcul ou d’un logiciel plus sophistiqué, votre tableau de bord doit inclure un nombre restreint d’indicateurs de performance pertinents, et il doit offrir un suivi précis des étapes du projet (présentation, acceptation, implantation, déroulement, livraison, mesures…).

Au-delà de leur efficacité pour la gestion, les tableaux de bord sont aussi essentiels pour expliquer et justifier les choix des intrapreneurs auprès de leurs collègues ; car contrairement aux entrepreneurs en solo, ils font partie d’une équipe qui attend d’eux des résultats !

 

Ajouter à mon classeur