Les médias sociaux sont utilisés par la très grande majorité des internautes. 2014 sera une année de consolidation pour plusieurs des plateformes sociales et de croissance pour d’autres.

La croissance des plateformes sociales passera par la mobilité
Au Québec en 2013, le nombre d’utilisateurs de téléphones intelligents a dépassé celui des utilisateurs de téléphones mobiles conventionnels. Dorénavant, l’accès au Web et aux médias sociaux depuis un appareil mobile sera un courant dominant.

Ce changement de comportement chez les consommateurs est important pour les entreprises qui créent du contenu sur le Web et qui sont actives sur les plateformes sociales. Elles devront adapter leur site Web pour répondre aux besoins des utilisateurs et clients qui utilisent un appareil mobile.

La création et le partage de contenu photo et vidéo se généraliseront
L’utilisation de la photo et la vidéo sera dominante au cours de l’année 2014. Des plateformes sociales et applications comme Snapchat, Instagram, Twitter (Vine), Google+, Hipsmatic et EyEm seront dominantes.

Plusieurs grandes entreprises comme Dunkin Donuts, Airbnb et les biscuits Oreo ont emboité le pas et utilisent déjà Vine, cette application de Twitter qui permet de créer des vidéos de 6 secondes. Idem du côté d’Instagram où plusieurs entreprises utilisent déjà ce service comme canal de diffusion d’images à valeur ajoutée.

L’utilisation de la photo et de la vidéo sur les médias sociaux sera évidemment tout aussi importante pour les PME. Les contenus partagés qui sont accompagnés d’une image ou d’une photo sont plus engageants que ceux qui n’en possèdent pas. Il sera donc important de prévoir un budget pour l’acquisition ou la création de photos originales.

Le clavardage sera la fonctionnalité dominante des plateformes sociales
Le clavardage et la communication privée seront des tendances dominantes sur les plateformes sociales en 2014. Depuis quelques semaines, Twitter et Instagram ont peaufiné leur système de clavardage qui permet d’envoyer des messages privés à une personne ou encore à un groupe restreint de personnes.

Le même phénomène se produit avec Facebook qui a développé l’application Messenger, et Google+ qui a déployé Hangout. Plusieurs utilisateurs de ces plateformes sociales utilisent uniquement la fonctionnalité de clavardage. Il ne serait pas surprenant de voir apparaître des fonctionnalités qui permettraient aux entreprises et aux marques d’utiliser ces systèmes de clavardage pour entrer en contact avec leurs clients actuels et potentiels.  

Google+ deviendra un incontournable
Google+, le réseau social de Google lancé en juillet 2011 arrive à maturité. Cette plateforme sociale offre des outils de gestion et d’édition de photos beaucoup plus avancés que ceux de Facebook. Les communautés Google+ sont maintenant bien définies et suffisamment puissantes pour que les entreprises et marques les utilisent.

Finalement, l’intégration des pages et lieu d’entreprises au moteur de recherche de Google permettent d’étendre la visibilité des organisations sur le Web. En 2014, il sera important que les entreprises s’intéressent à Google+.

Pour les PME, la présence sur ces plateformes représente une opportunité très intéressante
En 2014, l’utilisation des plateformes sociales représente plus que jamais un canal de développement d’affaires extrêmement intéressant. Les entreprises qui utilisent les médias sociaux avec rigueur et régularité trouveront leur compte.

Le développement des affaires sur des plateformes comme Facebook, Linkedin et Twitter se concrétisera plus que jamais en 2014. La vaste majorité des consommateurs est maintenant présente et active sur ces plateformes.

En 2014, l’utilisation des médias sociaux doit être budgétée
L’utilisation des médias sociaux n’est pas gratuite! Plus que jamais, pour réussir, les entreprises devront y consacrer ressources et budget publicitaire. Les ressources et budgets devront être calculés en fonction de la stratégie et des objectifs établis par l’entreprise.

Les plateformes sociales deviennent de plus en plus des canaux de distribution de contenus, d’interaction et d’écoute. Il y a évidemment beaucoup d’interaction et d’échanges privés, mais les consommateurs recherchent aussi des avis sur l’acquisition de biens et services. Mais attention, uniquement les entreprises qui ont une stratégie bien définie et qui font une veille active arriveront à faire du développement d’affaires sur les médias sociaux.