L’univers des médias sociaux est en constante évolution. 2012 aura été une année de consolidation pour Linkedin, Facebook et Twitter. D’autres plateformes telles que Pinterest et Instagram ont pris leur envol et sont de plus en plus utilisées par les entreprises.

Récemment, Instagram a franchi le cap de 100 millions d’utilisateurs mensuels. De son côté, Pinterest a plus de 25 millions d’utilisateurs actifs. Il y a deux ans, personne ne les connaissait. Aujourd’hui ces services font partie de «l’écosystème social» et de la boîte à outils de plusieurs marques et entreprises.

Je vous suggère donc de découvrir ou redécouvrir trois plateformes sociales à surveiller. Même si elles ne vous seront pas utiles à court terme, ces réseaux sociaux pourraient percer et devenir des espaces qui vous seront utiles pour vos activités professionnelles.

App.net

Vous connaissez Twitter? C’est ce réseau social qui vous permet de transmettre des messages qui contiennent un maximum de 140 caractères. Et bien, App.net est similaire à Twitter sauf qu’il vous offre la possibilité de publier des messages pouvant atteindre 256 caractères.

Contrairement à Twitter, Facebook ou Pinterest, App.net est un réseau social qui impose un frais mensuel pour être utilisé. Les concepteurs de la plateforme prétendent qu’ils orientent le développement d’App.net pour ses utilisateurs et non pour les annonceurs. Ce réseau social se distingue aussi par le fait qu’il vous offre 10 Gigas d’espace de stockage pour vos fichiers.

Il deviendra, à terme, non seulement un système de communication, mais aussi un service de stockage et de distribution de fichiers. C’est peut être là qu’App.net trouvera sa voie. App.net pourrait par exemple éventuellement être utilisé par une PME comme canal de support pour sa clientèle.

Pheed

Pheed est un mashup entre Facebook, YouTube, Twitter et Soundcloud. Vous pouvez utiliser cette plateforme pour publier n’importe quel type de contenu. Contrairement aux autres plateformes sociales, Pheed n’impose pas de limite sur la taille des fichiers publiés et partagés. Rien ne vous empêche de publier une vidéo ou un fichier audio d’une durée de 2 heures sur ce média social.

Comme sur Facebook, vous pouvez aimer, commenter et partager le contenu publié par les membres de Pheed. En revanche, vous pouvez aussi indiquer que vous n’aimez pas un contenu, chose impossible sur Facebook.

Pour les entreprises qui créent du contenu, Pheed peut s’avérer intéressant. Vous pouvez indiquer si vos photos, vidéos et publications sont couvertes par des droits d’auteurs. Il est même possible de monétiser un événement diffusé en direct sur Pheed.

Ainsi, vous pouvez charger des frais aux membres qui varieront de 2 à 35$, par événement ou par mois. Ces deux éléments, jumelés à la flexibilité de publication, plairont certainement aux entreprises, organismes et marques qui désirent monétiser facilement leurs contenus.

Fancy

Fancy est un réseau social qui se situe entre Etsy et Pinterest. Il offre l’approche d’un Pinterest qui permet d’épingler et de mettre de l’avant des photos d’objets, de vêtements, d’articles de déco, jumelé aux fonctionnalités de cybercommerce d’Etsy.

Ce réseau permet non seulement de découvrir des objets par la photo, mais aussi de se les procurer.

Pour les consommateurs, ce réseau permet non seulement de découvrir des objets par la photo, mais aussi de se les procurer. Pour les entreprises, Fancy leur permet de mettre en place un espace de ventes «virales». SI vous avez par exemple une boutique de vêtements, vous pouvez facilement les mettre en ligne et les vendre directement depuis Fancy.

L’avantage pour une PME est double. D’une part, vous n’avez pas à gérer l’infrastructure et d’autre part, la plateforme offre des fonctionnalités de partage qui permettent de faire rayonner les produits offerts par une entreprise.

Conclusion

Toutes ces plateformes sociales ont un point en commun. Leur développement et leur croissance passent par la mobilité. D’ailleurs, la majorité des nouveaux réseaux sociaux sont avant tout conçus pour être utilisés depuis un téléphone intelligent ou une tablette.

Vous n’utiliserez peut-être jamais ces nouvelles plateformes dans le cadre de vos activités professionnelles. Par contre, elles vous permettront de comprendre comment évoluent les médias sociaux et comment ils influenceront les acteurs dominants dans ce secteur d’activité.