Pourquoi les Québécois aiment-ils tant les histoires de Fred Pellerin, Yvon Deschamps ou Lise Dion? Leurs histoires sont-elles vraiment plus intéressantes que celles de votre collègue? Ça dépend de votre collègue, mais ce qui est certain c’est qu’eux, ils savent captiver leur auditoire.

Dans son livre The Leader’s Guide to Storytelling, l’auteur américain Stephen Denning consacre un chapitre complet à l’art de bien raconter. Voici les quatre éléments clés à maîtriser pour influencer votre auditoire d’affaires lors d’une présentation.

1.  ALLEZ-Y AVEC STYLE

Il existe plusieurs styles de storytelling, Stephen Denning considère que le plus facile à appliquer pour une entreprise est un style clair, simple et direct. Pour garder l’attention de votre public, allez-y simplement et n’entrez pas dans les parenthèses interminables. Si vous partez dans plusieurs directions, vos clients ou partenaires d’affaires ne pourront pas suivre le fil de votre pensée. Rappelez-vous que pour être fluide et à l’aise, votre style devrait être près de votre personnalité.

2.  PARLEZ DE VOTRE HISTOIRE

Développez votre histoire à partir de faits qui sont en lien avec vous ou votre entreprise et surtout, soyez authentique! L’audience veut connaître votre histoire: pourquoi vous vous êtes lancé en affaire, quelles ont été les plus grandes difficultés, etc. En intégrant à votre histoire des apprentissages que vous désirez partager, vos interlocuteurs assimileront mieux votre message. La véracité des faits vient toujours chercher les émotions des gens.

La structure de votre histoire est l’épine dorsale d’un storytelling efficace

BIEN SE PRÉPARER

Lorsque vous préparez votre présentation, assurez-vous de développer un squelette auquel vous pourrez en tout temps vous référer. On lit dans le livre de Stephen Denning : «La structure de votre histoire est l’épine dorsale d’un storytelling efficace.» Avec votre modèle en tête, vous ne serez pas déstabilisé par les réactions du public, un petit blanc de mémoire ou une mauvaise configuration de votre diaporama. De cette façon, il sera facile de vous adapter aux imprévus tout en conservant votre fil narratif.

4.  LIVREZ LA MARCHANDISE

Quand vient le temps de performer, il faut être confiant! Servez-vous de votre corps et de votre gestuelle pour livrer votre message. Ne vous cachez pas derrière le micro ou le lutrin, utilisez l’espace pour connecter avec votre audience. L’auteur met aussi l’accent sur les notes; d’après lui on ne devrait pas en avoir. Elles sont dérangeantes pour le public et sont une béquille inutile. Optez plutôt pour une présentation PowerPoint concise avec des images qui supporteront vos propos. Elles seront également un bon support visuel pour vous guider dans votre histoire en cas d’oublis.