On entend de plus en plus souvent parler de «personal branding» ou de «self marketing», principalement depuis l’arrivée des médias sociaux où tout le monde a une voix. L’image de marque personnelle est un bon outil pour les entrepreneurs, mais encore faut-il maîtriser son art.S’approprier son branding personnel permet de se démarquer des autres leaders sur le marché.

Comment triez-vous les courriels que vous lirez versus ceux qui iront directement dans la corbeille avant même d’être lus? C’est le nom qui se trouve à côté de votre adresse courriel, le vôtre, qui fera la différence. Jean-Philippe Shoiry, spécialiste en branding et associé chez Republik, nous explique les principes de base de cette tendance.

Il faut créer une symbiose entre qui tu es, ce que tu dégages et comment tu es perçu

1. Être authentique
Le point d’ordre du «personal branding» est l’authenticité! Jean-Philippe Shoiry insiste beaucoup sur cette notion, « on doit rester authentique à soi-même et à ses valeurs. Si les gens s’aperçoivent qu’ils entretiennent une fausse perception de nous, ils ne nous feront plus jamais confiance. Pensons à des histoires comme celle de Geneviève Jeanson; le mensonge est irréparable». L’essentiel s’est de mettre en valeur nos qualités, notre expertise et ce qu’on est capable de faire. Il ne faut pas se magnifier et promettre ce qu’on ne pourra pas honorer.

2. Faire une introspection
Quand on commence à réfléchir à notre image de marque, la question à se poser n’est pas «qui j’aimerais être?», mais plutôt «qui suis-je?». « Une introspection complète de soi est une bonne technique, par contre il ne faut pas chercher à se bâtir une personnalité, mais plutôt authentifier qui l’on est et le message que l’on soutient » explique notre expert. Il nous met aussi en garde quant aux aspirations. Elles font parties de notre personnalité, mais elles ne doivent pas prendre le dessus sur ce qu’on peut livrer.

3. Méditer sur l’application
L’accessibilité des réseaux sociaux permet, à qui le veut bien, d’avoir une voix. C’est votre chance de vous démarquer du lot. À ce stade, tout ce que vous faites importe. Tout ce que vous décidez de dire ou ne pas dire communique vos valeurs et votre caractère. Il ne faut donc pas tomber dans le piège et être conscient de ce que l’on communique. On doit s’assurer que l’information que l’on fait circuler est fidèle à nos valeurs.

Le marketing de soi est très similaire au positionnement d’une marque. « Il faut créer une symbiose entre qui tu es, ce que tu dégages et comment tu es perçu », termine Jean-Philippe Shoiry.