Débordé? La délégation des responsabilités est l’une des pierres angulaires de la capacité des organisations à prendre de l’expansion. Si un entrepreneur peut, au début, tout gérer lui-même, il vient un temps où il doit déléguer une part de ses responsabilités. Sinon, il risque de devenir un homme-orchestre avec un éventail de conséquences fâcheuses que cela entraîne, dont la faillite.

Il est important d’exercer une délégation basée sur un processus continu, proactif et efficace.

Pour passer d’entrepreneur à gestionnaire – ou coach –, il est important d’exercer une délégation basée sur un processus continu, proactif et efficace. Sans quoi vous passerez plus de temps à surveiller la tâche mandatée que vous n’en auriez mis à l’exécuter vous même.

Trois facteurs vous aideront à déléguer efficacement.

1. CHOISIR LES BONNES PERSONNES

La délégation efficace consiste d’abord à identifier les personnes à qui vous confierez certaines tâches. Pensez à l’arsenal de talents nécessaire pour mener à bien votre projet, puis dénichez celui ou celle qui détient ces atouts. Si personne ne répond à tous les critères, envisagez l’option d’une délégation partielle. C’est-à-dire que vous retiendrez une partie des responsabilités et l’autre ira à votre employé ou collègue. Vous pouvez aussi opter pour une délégation partagée qui divise le travail entre des professionnels qui détiennent ensemble toutes les qualités requises.

2. ÉTABLIR DES OBJECTIFS PRÉCIS

Ensuite, établissez des objectifs qui sont clairs, précis, mesurables et accompagnés d’un échéancier. Un exemple d’objectif imprécis serait de demander de « vendre plus de produits ». Pour obtenir les résultats escomptés, il faut plutôt demander d’« augmenter de 30 % les ventes du produit Y, au cours des quatre prochains mois ». Des objectifs précis vous permettront d’évaluer le déroulement et la livraison du projet selon des critères établis. Ils seront aussi utiles à votre employé qui comprendra vos attentes.

3. COMMUNIQUER RÉGULIÈREMENT

Enfin, il est important de maintenir la communication entre ceux à qui vous avez délégué des tâches et vous. En communiquant régulièrement, vous vous assurez du bon déroulement du projet tout en vérifiant si l’objectif est en voie d’être atteint. De plus, c’est une occasion pour partager vos conseils ou méthodes de travail. Établissez à l’avance un échéancier de rencontres pour échanger et prendre le pouls.

Déléguez-vous facilement? Si oui, comment faites-vous?