Quand on pense au zen, on s’imagine sous un arbre, assis en tailleur à méditer sur le temps qui passe lentement devant nous… Une situation très éloignée du quotidien des organisations!

Le travail est bien trop souvent synonyme de stress, d’urgences (réelles ou non), de dossiers à finir sans trop savoir pourquoi on les a commencés, d’échéances irréalistes, de décisions prises à la va-vite… Bref, le travail de plusieurs gestionnaire est une course perpétuelle, bien loin d’une séance de méditation sous un arbre.

Pourtant, croyez-le ou non, il est possible d’être un gestionnaire plus zen, qui s’accorde du temps pour savoir où il en est dans l’accomplissement de ses objectifs et de ceux de son équipe. Pour cela, 5 pratiques sont à recommander :

1. Établissez une vision claire  
Pour que tout le monde travaille dans la même direction, vous devez savoir où vous serez dans 3 ans. En quelques mots, on peut formuler une vision qui saura inspirer ses collaborateurs. Chaque initiative proposée doit passer le test à savoir si celle-ci permet de faire avancer la vision. Cela permet aux membres de votre équipe de prendre des décisions pertinentes sans constamment vous solliciter ou d’éviter de faire des tâches qui ne répondent pas à la vision.

2. Communiquez
Une vision est belle sur papier, mais encore plus lorsqu’elle est réalisée. Le gestionnaire zen communique deux fois plutôt qu’une et il est reconnu pour sa créativité. À titre d’exemple, un PDG d’une entreprise de commerce de détail a produit de petites cartes pour ses employés sur lesquelles ont pouvaient y lire la vision et les objectifs principaux de l’organisation. À l’improviste, il interrogeait ses employés lorsqu’il les croisait : ils connaissaient la vision par cœur.

3. Déterminez des objectifs menant à cette vision
Lorsque chacun connaît bien ses tâches, c’est du stress en moins. Pour chaque objectif, il importe de définir le responsable, le lieu de l’exécution, le moment, la méthode employée, les ressources financières humaines et matérielles nécessaires. Plus on aura pris le temps de définir les objectifs de manière précise, plus ce qu’il y a à faire sera clair et moins le travail sera stressant.

Les gestionnaires zen ne sont jamais dépourvus en cas de problèmes!

4. Outillez-vous pour suivre l’atteinte des objectifs et gérer les risques 
Consignez les objectifs sur un tableau de bord visible pour tous, et faites un suivi régulier. Combinez cet outil à une gestion des risques : évaluer les problèmes qui risquent de survenir et des actions correctives à mettre en place au besoin. Les gestionnaires zen ne sont jamais dépourvus en cas de problèmes!

5. Suivez de près la mobilisation de votre équipe 
Qui dit gestionnaire zen, dit équipe zen. Sondez régulièrement le moral de votre équipe : trouvent-ils du sens à leur travail? Sont-ils motivés au quotidien? Le style de gestion leur permet-il de se réaliser? Jouez cartes sur table, et bien sûr, agissez!