Pour un jeune professionnel en plein développement de carrière, il n’y a rien de plus précieux que le soutien d’un mentor inspirant. La technologie permet d’approfondir cette relation et d’en multiplier les bénéfices.

Dès l’apparition d’Internet, le mentorat s’est développé hors du contexte traditionnel des rencontres en face à face. Le propre des mentors étant d’occuper une position supérieure à leur protégé (ou « mentoré »), cela implique qu’ils sont souvent très occupés ; grâce aux rencontres virtuelles, ils peuvent prendre quelques minutes ici et là pour prodiguer leurs sages conseils, sans avoir à organiser des rendez-vous.

À ses débuts, le mentorat virtuel se faisait simplement par courriel. Puis sont arrivés le clavardage et les appels vidéo. Aujourd’hui, les plateformes de mentorat incluent divers outils d’organisation ou de partage de documents, et les protégés sont les premiers à profiter de ces progrès.

Le « e-mentorat » dans votre entreprise ?

Le e-mentorat doit être organisé formellement pour bien fonctionner. 

Il y a bien des raisons d’instaurer un programme de e-mentorat. Le recrutement des jeunes talents, par exemple : une entreprise peut parrainer un cours universitaire ou collégial afin d’aider les jeunes à s’orienter tout en dénichant les meilleures recrues. Le e-mentorat peut aussi retenir les talents qui œuvrent déjà dans votre entreprise mais ont besoin d’être épaulés pour s’intégrer davantage à l’équipe et s’approprier leurs mandats. Ou encore, il permet de développer le leadership des jeunes collègues qui ont un fort potentiel d’évolution.

Quel que soit son objectif, le e-mentorat doit être organisé formellement pour bien fonctionner. Il est donc recommandé de nommer un gestionnaire de programme qui systématisera le processus et organisera les rencontres. Il sera aussi chargé d’associer les mentors avec leurs protégés ; ces derniers peuvent être toutes sortes de membres de l’organisation, mais les plus souvent ciblés sont ceux qui ont de plus grands défis à relever.

Il existe plusieurs plateformes logicielles pour mettre en place le e-mentorat dans votre entreprise. La plupart permettent d’effectuer un suivi des rencontres avec des statistiques, pour bien mesurer les résultats. Elles offrent aussi une grande souplesse dans la prise de rendez-vous, et elles sont accessibles à partir de n’importe où.

L’aspect virtuel des rencontres offre plusieurs avantages. Il réduit par exemple la gêne ou la timidité que vivent certains mentors et protégés quand ils abordent des sujets très personnels. En fait, l’absence de comportements non-verbaux permet d’éliminer bien des tracas et de se concentrer sur les faits.

Quelques exemples inspirants

Voici quelques plateformes qui démontrent bien les possibilités du e-mentorat. Bien qu’elles émanent d’organismes sans but lucratif, elles offrent des modèles inspirants pour maximiser le potentiel de vos employés.

iCouldbe.org associe des étudiants américains avec des professionnels établis qui leur expliquent la réalité de leur emploi pour mieux les éclairer dans leur choix de carrière. Facile d’accès, le système fonctionne principalement par clavardage et courriel. Plus de 10,000 étudiants en ont profité jusqu’ici, ce qui contribue à lutter contre le décrochage scolaire qui touche 1,2 millions de jeunes chaque année.

La plateforme InfiniteFamily.org offre un programme de mentorat entre des parents américains et des enfants d’Afrique du Sud, qui vivent dans des quartiers pauvres où les adultes sont peu nombreux ou disponibles. Les enfants gagnent ainsi le soutien d’un adulte tout en apprenant à se servir des ordinateurs prêtés par l’organisme – voir le reportage de CNN à ce sujet.

De son côté, le site Mentornet.net soutient les étudiants en science issus des minorités visibles dans la poursuite de leurs études et les aide à trouver un emploi. Les professionnels établis sont invités à choisir leurs protégés grâce à des profils diffusés sur le site.

Au Canada, la Fondation Acacia offre un programme de e-mentorat aux étudiants francophones des minorités visibles qui songent à une carrière en droit. Ici aussi, ils profitent des conseils d’adultes établis qui les guident dans leur parcours.

Comment choisir votre plateforme ?

Parmi les caractéristiques recherchées, votre plateforme de e-mentorat devra être capable d’associer facilement les compétences des mentors aux besoins des protégés, par l’entremise de fiches ou profils détaillés.

Votre plateforme intègrera idéalement un choix d’outils de communication, des courriels à la vidéoconférence en passant par le clavardage, les forums et les « tableaux blancs ». Elle pourra aussi intégrer des contenus généraux pour nourrir les discussions, par exemple des fiches-conseils ou des modèles de documents.

Bien sûr, l’association des mentors et de leurs protégés dépendra aussi du flair du gestionnaire du programme, qui s’efforcera d’identifier les duos parfaits. Et ne sous-estimez pas le rôle des affinités naturelles qui naissent des rapports quotidiens au travail ; après tout, on n’a pas toujours besoin de la technologie pour se rapprocher !