Intimement lié à la culture corporative, l’esprit d’entrepreneuriat au sein de l’entreprise est issu d’un ensemble de valeurs partagées par chacun des membres d’une équipe professionnelle. Il se cristallise dans le respect des personnes, de leurs idées et de leur élan d’innovation, et il s’exprime librement dans un environnement où l’esprit d’initiative, le progrès et une conduite avant-gardiste sont pleinement accueillis comme des idées centrales. Il induit la responsabilité de chacun au sein de l’équipe, où chaque individu se constitue activement partie prenante et où il se sent libre d’évoluer en apportant sa contribution personnelle à un effort groupé.

CRÉER, ENTRETENIR ET RENFORCER UN CLIMAT D’INNOVATION

Si les membres dirigeants d’une entreprise sont responsables d’établir un milieu propice à favoriser l’esprit d’entrepreneuriat au sein de leurs rangs, il est de la responsabilité de tous, et de chacun, d’entretenir le mouvement. Voici à cet égard quelques méthodes pratiques et facilement applicables :

1. Définir et préciser la vision : Fixer des objectifs tangibles, fondés sur des valeurs centrales et des progrès mesurables, constitue un point pivot si l’on souhaite engager plus avant son équipe professionnelle sur une voie d’intrapreneuriat. On ne construit pas dans le vide, sur du vide. Innover et créer, c’est avant avoir en tête un objectif précis à partir duquel il va nous être permis de construire librement. Il est par exemple possible d’élaborer un plan d’affaires… tous les ans! Il s’agit là d’une occasion formidable de dresser un bilan des réalisations, de réaffirmer les valeurs dirigeantes, de préciser les objectifs, de repositionner les services et produits offerts (si besoin est), et enfin d’énoncer clairement les responsabilités de chacun des membres de l’équipe.

2. Embaucher des intrapreneurs. La sélection de recrues potentielles, souvent minutieuse, est axée davantage sur la recherche de l’esprit entrepreneurial, vivant ou sommeillant chez les candidats, que sur leurs compétences techniques. Bien que ces dernières soient évidemment requises, les dirigeants recherchent prioritairement des professionnels portant en eux cette étincelle, cette brillance qu’émet immanquablement l’esprit d’entreprise. On recherchera des individus qui partagent également la vision de l’équipe, et on s’assurera d’une « cohérence de cohésion » (chimie collective) au sein du groupe.

3. Un suivi régulier : Des rencontres d’équipe réalisées à intervalles réguliers (par exemple, toutes les deux semaines) permettent de dresser un bilan des réalisations, d’effectuer un suivi du progrès, de faire un retour sur les bons coups comme les moins bons, et de repositionner les actions si besoin est. Ces rencontres permettent surtout d’écouter les idées proposées et de favoriser l’innovation.

4. Agir avec transparence. Lorsque les dirigeants communiquent clairement les résultats chiffrés et/ou les statistiques de performance de l’entreprise, ils ne font pas uniquement preuve d’honnêteté; ils encouragent la responsabilisation de chacun des membres de leur équipe. Chacun sait alors qu’il est digne de connaître ouvertement la position financière actuelle de l’entreprise et qu’il constitue individuellement un élément constitutif du bien-être collectif. L’« élite dirigeante » ne se trouve ainsi plus dans sa tour d’ivoire, isolée des autres membres de l’équipe : elle fait corps avec le groupe, elle partage et communique, elle fait confiance et responsabilise.

5. Ne pas laisser dormir les bonnes idées : Un retour rapide, où chaque proposition, approche ou initiative est étudiée sans attendre, est fortement souhaité.

Professionnel et performant… mais aussi très humain

La dimension humaine doit être soigneusement préservée. 

Pour que l’intrapreneuriat puisse éclore et s’affirmer pleinement, il est fondamental que l’équipe ne soit pas engagée uniquement sur une voie de performance; la dimension humaine doit être soigneusement préservée. Des rencontres informelles, hors du contexte professionnel, permettent aux membres de l’équipe de mieux se connaître et renforcent l’unité du groupe. Si l’intrapreneuriat constitue pour l’entreprise une indéniable valeur ajoutée, il représente également, pour chaque professionnel, une expérience humaine… qui n’a pas de prix.