Ralentissements économiques et compressions budgétaires d’un bord, insuffisances de fonds et dépendance aux investisseurs de l’autre. Les secteurs commerciaux et sociaux vivent d’importants bouleversements. En réponse à cela, un nouveau courant vise à concilier les conséquences sociales et financières au sein d’une même initiative d’affaires : le standard du triple rendement. 

Qu’est-ce que le triple rendement?
De l’anglais triple bottom line, ce principe consiste à évaluer le bilan d’une entreprise selon un triple standard : social, environnemental et commercial. À la jonction des concepts de Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) et de développement durable, ce triple standard est en fait une série d’actions qui sont appliquées à partir de la stratégie et des opérations d’une entreprise. Cette stratégie est basée sur une désir de l’entreprise d’avoir une action durable qui aura un impact positif sur l’économie.

Il est essentiel que les objectifs sociaux et environnementaux ne viennent pas nuire aux objectifs économiques.

Jongler avec des objectifs pas toujours faciles à concilier
Bâtir une entreprise autour de valeurs sociale et environnementale est souvent perçu comme contre productif ou comme une limite à l’atteinte de ses objectifs financiers. Comme ce sont les résultats financiers qui demeurent la norme lorsqu’on évalue la viabilité d’une entreprise, il est essentiel que les objectifs sociaux et environnementaux ne viennent pas nuire aux objectifs économiques. 

Gardez le cap sur ses valeurs tout en pensant productivité
Le défi consiste donc à intéresser à la fois les investisseurs privés et publics par un bilan financier positif, tout en atteignant les objectifs environnementaux et sociaux définis dans le plan d’action de l’entreprise.

Pour ce faire, il est pertinent d’évaluer le retour sur investissement qui reviendra, non pas seulement aux actionnaires de l’entreprise, mais plutôt à celui fourni à l’ensemble de tous les acteurs impliqués (employés, investisseurs, communauté, etc.).

Et si, pour une économie durable, il fallait revoir ce qu’est la notion même de ce qu’est le « retour sur investissement » ? 

Intéressés par ces propos?
Joignez-vous au Mouvement Économie Durable et participez à la discussion sur Linkedin.