Devenus un mode de vie pour la majorité des Québécois, les médias sociaux sont inévitables. Il ne s’agit pas de céder à un effet de mode, mais de les utiliser pour qu’ils servent les objectifs d’affaires de l’entreprise.

Les médias sociaux que vous retiendrez doivent être choisis en fonction de la mission de l’entreprise, de son plan stratégique et de ses principaux objectifs à court terme. Soyez lucides dans vos attentes. Les médias sociaux ne peuvent répondre à tous les objectifs. S’ils peuvent servir de complément à vos canaux traditionnels de communication et de vente, ils ne peuvent pas les remplacer. Avec les médias sociaux vous entrez dans un domaine où le qualitatif domine : vous devrez définir des KPI (Key Performance Indicators) reliés à vos objectifs d’affaires pour évaluer vos progrès, mais ne vous attendez pas à mesurer facilement leur impact sur les ventes. Ce n’est pas aussi simple.

Soyez lucides dans vos attentes. Les médias sociaux ne peuvent répondre à tous les objectifs.

Que peuvent faire les médias sociaux?

1. Compléter votre gestion client
Répondre aux questions et aux plaintes des clients, mais aussi prendre à tout moment le pouls de votre clientèle en analysant les commentaires et la tonalité des échanges qui ont lieu sur les médias sociaux à propos de votre marque ou de vos produits.
Outils : Facebook, Twitter, Youtube.

2. Augmenter votre notoriété, améliorer votre image
Votre notoriété vous distingue parmi la foule de vos concurrents. Votre image est juste quand le public a le sentiment de comprendre ce que vous faites et pourquoi vous le faites. Elle est bonne si cette perception est teintée de sympathie. 
Outils : Facebook, Twitter, LinkedIn, SlideShare, Google+, Pinterest.

3. Gérer les crises
Ne croyez pas que cela n’arrive qu’aux autres. Ce n’est pas le moment de découvrir les médias sociaux le jour où ils serviront d’exutoire à un public qui, d’un seul coup, vous trouve haïssable à cause de tel ou tel évènement. Il faut être prêt.
Outils : Twitter, Facebook, Google+, LinkedIn, YouTube.

4. Faire de la veille concurrentielle et de l’intelligence de marché
Les médias sociaux sont une mine d’informations : suivi des changements dans l’organigramme d’un concurrent, revue des meilleures pratiques d’affaires, détection des attentes des consommateurs et des tendances émergentes. Aujourd’hui, tout cela est accessible à l’entreprise qui veut s’en donner la peine.
Outils : tous ceux déjà cités, mais aussi d’autres moins connus ou plus récents comme Instagram, Vibe ou Medium. 

5. Élargir le nombre de vos clients potentiels, générer des occasions d’affaires (leads)
Voilà sans doute le principal apport des médias sociaux aux affaires. Il faut cependant faire attention. Vous pouvez décupler, centupler le nombre des contacts de votre entreprise et mettre sous les yeux de centaines de milliers de personnes votre logo et vos produits. Mais ensuite? Un message publicitaire « frappe » son destinataire. Un média social crée des conversations; cela suppose que le destinataire de votre message, réagisse, s’engage par rapport à celui-ci. Ce mot engagement recouvre la plupart des métriques significatives en matière de médias sociaux. Lorsque vous parvenez à établir un contact, un échange avec un client potentiel sur les médias sociaux, celui-ci peut devenir un lead, le point de départ d’une affaire.
Outils : Youtube, Pinterest, Facebook, Google+, SlideShare et Twitter.

6. Vendre
Retour sur terre! Les médias sociaux ne sont pas de bons outils de vente. Beaucoup d’entreprises ferment leur boutique sur Facebook. L’impact des médias sociaux se situe dans la partie amont du processus d’achat, en générant un contact, un intérêt et un engagement, lequel devrait conduire le prospect vers votre site marchand.
Outils : cela dépend de la nature de vos produits/services, mais aussi du contenu de votre campagne. Pensez aux médias sociaux qui génèrent le plus d’engagement après le clic. Pour le moment, les plus performants sont YouTube, Google+, LinkedIn et Twitter.