La somme de connaissances dont nous disposons sur le leadership est phénoménale. Google nous donne accès à plus de 500 millions de résultats en moins d’une demie seconde. La section affaires dans une bonne librairie contient des rayons complets de livres sur le sujet. Alors pourquoi a-t-on l’impression de manquer plus que jamais de véritables leaders dans le monde politique ou des affaires? Un beau paradoxe!

Dans les faits, le leadership est peut être le concept en gestion le plus discuté dans nos milieux de travail, mais il reste encore probablement celui le moins bien compris. Chacun semble avoir sa propre conception sur ce qu’est et n’est pas du leadership.

UN MODÈLE SIMPLE ET UTILE

Pour s’y retrouver, voici une approche simple qui fait généralement l’unanimité. Il s’agit d’un référentiel intuitif et qui a été repris à de nombreuses reprises dans le monde des arts. Prenez par exemple le célèbre film «Le magicien d’Oz» qui met en vedette une jeune Judy Garland qui rencontre dans sa quête trois personnages chacun à la recherche d’une facette de soi qui lui manque. L’épouvantail cherche un cerveau, l’homme de fer un cœur et le lion du courage. Si on traduit le tout en «langage leadership», cela fait référence à trois qualités que la plupart d’entre nous recherchons chez un leader. À vous d’utiliser ce modèle pour diriger votre quête personnelle.

1. ÊTRE UN LEADER DE TÊTE

Proposer une direction claire et stimulante.

Pour obtenir la confiance de ceux qui vous entourent, vous devez proposer une direction claire et stimulante surtout si tout semble incertain.  Pour cela, voyez loin et cernez des opportunités où d’autres ne voient que des problèmes.

2. ÊTRE UN LEADER DE COEUR

Pour réaliser le projet que vous avez en tête, vous devez compter sur la contribution et l’engagement de chacun des membres de votre équipe. Il vous faut alors démontrer des qualités de cœur. À cet égard, l’authenticité, la cohérence et l’intégrité sont des conditions déterminantes.

3. ÊTRE UN LEADER COURAGEUX

Tout leader doit faire face à une certaine adversité. Il vous faut alors faire preuve de courage en vous tenant debout pour ce en quoi vous croyez tout n’hésitant pas face aux décisions difficiles. Aussi, au besoin, il faut accepter de se remettre en question.

Pour aller plus loin :
hec.ca/programmes_formations/cadresetdirigeants/seminaires/rpl.html