Voilà un type de petites annonces classées que l’on pourrait bientôt lire. En effet, on estime qu’en 2020, le Québec sera en déficit de 38 000 releveurs d’entreprises, selon une étude de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante portant sur la relève entrepreneuriale.

C’est énorme. Certains experts qualifient même cette situation de tragique.

Exagéré? Rappelons simplement que les PME sont le principal créateur d’emplois au Québec. Dans un contexte où nous vivons un déficit d’entrepreneurs par rapport au reste du Canada et des États-Unis, il est inquiétant d’entrevoir la fermeture de milliers d’entreprises qui contribuent directement à notre prospérité.

Comment renverser cette tendance?

D’abord, les propriétaires d’entreprise doivent planifier l’étape de transition. Cette étape exige rigueur et temps. On estime qu’il faut entre 2 à 5 ans avant de compléter avec succès le transfert d’une entreprise. Actuellement, un entrepreneur sur deux n’a pas de plan de relève. Et la planification est essentielle à la réussite.

Les propriétaires doivent aussi s’entourer de gens compétents qui les accompagneront. S’ils ne peuvent identifier de relève potentielle au sein de leur famille ou de leur entreprise, l’entrepreneur peut se tourner vers une ressource externe. À ce sujet, Jacques Deschênes, fondateur de Groupe Deschênes (ajouter le lien), est un excellent exemple. Incapable d’identifier la personne qui lui succéderait, il a mis sur pied un comité neutre pour le guider. Après les analyses du comité, celui-ci a recommandé à M. Deschênes de céder sa place à… son fils! Comme quoi, le regard extérieur peut être éclairant.

Débutez la planification plus tôt que tard.

Enfin, il ne faut pas sous-estimer l’aspect émotif de cette étape. Céder une entreprise est un exercice de planification stratégique où finances et émotions se côtoient. Pour faciliter cette transition, le dirigeant d’entreprise doit communiquer clairement ses intentions à son successeur, mettre sur pied une structure qui préservera la culture de l’entreprise et surtout prendre son temps. Débutez la planification plus tôt que tard.

Il en a va de notre vitalité économique.