Rappelez-vous : vous aviez 5 ou 6 ans, et vous êtiez debout face à une variété incroyable de bonbons de toutes les couleurs. Dans votre main, quelques sous seulement. Il fallait donc choisir. Mais quoi? Devant le choix, trop souvent, nous figeons.

Décider. C’est savoir dire non à plusieurs occasions et propositions. La capacité de décider, c’est souvent ce qui différencie un grand leader d’un… moins grand! Le capitaine, du marin. C’est être capable d’indiquer la direction que votre navire prendra et les nouveaux territoires que vous explorerez.

 Il faut savoir repérer la meilleure occasion d’affaires qui se présente à vous.

En affaires, pour que votre organisation croisse, il faut savoir repérer (et rapidement) la meilleure occasion d’affaires qui se présente à vous. Pour en savoir plus à ce sujet, Jean-François Ouellet explique dans cette vidéo deux facteurs à considérer lorsque vous évaluez les opportunités qui s’offrent à vous : l’attractivité et la compétitivité.

Dans les années 50, l’économiste et prix Nobel d’économie, Herbert Simon, a étudié le processus rationnel menant à la prise d’une décision. C’est ainsi qu’il avait tracé deux types de décideurs : ceux qui recherchent une solution optimale et les autres qui recherchent une solution satisfaisante (mais non médiocre).

Les premiers voulaient choisir la meilleure option possible, et pour cela, ils avaient tendances à amasser une foule d’information et à analyser plusieurs facteurs avant de fixer leur choix. Leur processus décisionnel était donc lent. Souvent, ce même groupe avait même tendance à regretter leur choix.

L’autre groupe, en revanche, décidait dès que les critères qu’ils avaient établis au préalable étaient rencontrés. Hé hop! Il ne passait plus de temps à comparer d’autres possibles options. Ils étaient plus rapides, et généralement plus heureux avec leur choix.

L’incapacité de décider peut rendre, non seulement le décideur malheureux, mais toute son équipe angoissée. Le statu quo est la pire des options dans la vie comme en affaires.

En sachant décider, vous vous démarquerez de tous ceux qui n’osent pas. Et décider vous fera avancer beaucoup plus loin.

Et vous, quel type de décideur êtes vous? Rapide ou lent? Instinctif ou analytique?

 

Source : 99 Percent
Pour en savoir davantage, visionnez cette vidéo TED de Barry Schwartz, auteur du livre, The Paradox of Choice.