« Émotionnelles, autoritaires, trop gentilles », titrait le Harvard Business Review en septembre 2013, pour nous confronter aux préjugés sur les femmes gestionnaires. Bien que les femmes aient accru leur représentativité dans les organisations, elles demeurent sous représentées dans les emplois de direction et dans les conseils d’administration. Qu’en est-il de votre organisation?

Faites-vous suffisamment de place aux femmes à la table de décision? Pour vous convaincre, voici 4 raisons (sans s’y limiter) qui font des femmes, des gestionnaires inspirantes. 

1. Les femmes prennent des risques mesurés
À la suite de la crise financière de 2008, une étude a mis en relation le nombre de femmes sur un conseil d’administration de société et leur performance. Étonnamment, cette étude a conclu que les sociétés ayant au moins une femme sur leur CA s’en sont mieux tirées que les autres. Les raisons avancées seraient une plus grande aversion au risque chez les femmes ainsi qu’une plus grande diversité qui mènent à plus de discussions. 

2. Les femmes sont plus empathiques
Des entrevues menées avec des PDG des plus grandes sociétés ont révélé qu’ils trouvaient les femmes généralement plus empathiques que les hommes. Cette qualité représente un atout pour comprendre et prévoir les comportements et attentes de la clientèle. Elle représente un atout dans la gestion au quotidien des équipes, afin de détecter les freins éventuels à la mise en œuvre des changements organisationnels. 

3. Les femmes valorisent le sens donné à leur travail
La mobilisation des employés, hommes ou femmes, repose entre autres sur la capacité de donner un sens à son travail, ce qui est souvent transmis par les gestionnaires de l’organisation. Des études ont montré que le sens au travail était un fort prédicateur de la satisfaction des femmes au travail, tandis que le principal facteur de satisfaction des hommes était la rémunération. 

Les femmes sont en mesure de donner l’exemple et d’accompagner leurs équipes vers un équilibre global. 

4. Les femmes recherchent un équilibre de vie
Les études ont montré que les femmes refusaient des postes à responsabilités, entre autres, car elles souhaitaient maintenir un équilibre de vie entre leur travail et leur famille. Ainsi, dans un contexte où les organisations souhaitent offrir à leurs employés une meilleure conciliation vie professionnelle/vie personnelle, les femmes sont en mesure de donner l’exemple et d’accompagner leurs équipes vers un équilibre global. 

Sources : 
Harvard Business Review, “Emotionnal, Bossy, Too Nice”, Septembre 2013
HBR Blog “How Women Respond to Frustration at Work, and Why” Novembre 2013
Le Figaro « En temps de crise, préférez les sociétés avec des femmes », 6 août 2012