Un ami me demandait récemment ce qu’est un bon gestionnaire de projet. Est-ce quelqu’un qui manie le fouet sans répit, un comptable gérant à la Séraphin Poudrier ou un maître Jedi de MS Project et d’Excel? Ou bien, est-ce un mélange des trois? On peut définir le bon gestionnaire de projet comme une personne ayant de fortes aptitudes jumelées aux trois qualités suivantes :

1. Un bon communicateur
Un gestionnaire ne sachant pas communiquer est un chef de projet mort. La communication est le pain et le beurre du gestionnaire de projet qui passe jusqu’à 90 % de son temps à communiquer, soit verbalement (réunions, appels téléphoniques, etc.) soit par écrit (rédaction de rapports, de tableaux Excel, etc.). Un gestionnaire de projet qui communique bien peut régler à peu près n’importe quelle situation. Alors, parlez-vous!

2. Un bon planificateur
La gestion de projet demande un minimum d’organisation. On souhaite planifier une réunion avec la direction et la moitié de l’univers à 24 h d’avis? Impossible. Il faut donc être bien organisé, que ce soit dans sa prise de note (utilisation de MS OneNote par exemple), sa gestion des courriels, des réunions, des documents. Il est tout aussi important de bien organiser ses pensées que son environnement physique. Si vous ne trouvez pas votre souris parce qu’elle est enfouie sous une pile de papier, ce n’est pas un bon signe d’organisation.

3. Une attitude zen
Vous pratiquez régulièrement la position du lotus ou récitez le mantra « Om… » au travail? Excellent! Plus sérieusement, il est important de rester calme et de ne pas laisser paraître ni transmettre votre anxiété. La tâche xyz qui est urgente est en retard d’une semaine et votre ressource ne travaille pas assez vite? Si celle-ci voit votre impatience causée par sa lenteur, ça la démotivera. Si, au contraire, vous avez l’air d’un maître zen et vous laissez le temps qu’il faut à votre ressource de compléter ses activités, celle-ci fera tout ce qui est humainement possible pour y parvenir.

La communication, la planification et l’attitude zen vous semblent peut-être insuffisantes, mais avec ces qualités, un gestionnaire de projet sans expérience pourra se sortir de situations complexes. Cependant, il est clair que d’autres qualités, outils, techniques ou une formation en gestion de projet seront toujours les bienvenus et probablement fort utiles pour devenir un bon gestionnaire de projet.