Regardez un peu le portrait : vous rentrez au bureau le lundi matin et vous réalisez qu’il y a une pile de dossiers qui s’accumulent. Retards, délais, révisions, quelque soit la raison, vous ne serez pas en mesure de finir tous ces dossiers seul. Option 1 : vous travaillez 18 h par jour pour les terminer et risquer de manquer plusieurs éléments importants dû à la fatigue qui s’accumulera après quelques jours, en plus d’une mauvaise attitude qui se construit sur ce manque de sommeil, et qui mine l’atmosphère au travail. Option 2: vous déléguez. Voici donc les trois avantages de la délégation.

1. S’enlever un fardeau sans regret
« Votre tâche la plus importante en tant que leader est d’enseigner à vos collègues comment penser et poser de bonnes questions pour que le monde ne s’écroule pas lorsque vous déciderez de prendre une journée de congé » (Harvard Business Review, 2012). Jeffrey Pfeffer, professeur en comportement organisationnel à l’université de Stanford, insiste sur l’importance de pouvoir partager les tâches et défis. Les professionnels doivent se questionner quant à la source d’une pauvre délégation dans le milieu des affaires.

2. Faire grandir l’entreprise
Savoir comment déléguer, c’est aussi savoir comment gérer le contrôle de son entreprise, de son département ou de son équipe. La question n’est pas de savoir si vous êtes la seule personne qui soit en mesure de faire les tâches, mais est-ce que certaines d’entre elles seraient une occasion pour travailler en équipe avec vos collègues ou employés? Est-ce que vous voyez la possibilité de faire grandir des gens autour de vous dans l’entreprise en leur donnant des responsabilités? Robert Pozen, président du MFS Investment Management et conférencier à l’université Harvard, fait porter l’attention sur la corrélation entre « savoir déléguer efficacement » et la « croissance d’une entreprise » (Business Insider, 2013). Donner du contrôle à des subordonnées, quel que soit leur niveau, permet au dirigeant ou au gestionnaire de prendre d’autres décisions organisationnelles qui feront avancer l’entreprise.

3. Se dépasser soi-même
Il est naturel de ressentir un manque de confiance lorsque vient le temps d’identifier la personne à qui vous déléguerez des tâches. Comment s’assurer que la personne soit à la hauteur de nos attentes? C’est simple : vous ne le savez pas, mais vous pouvez le préparer. Une lacune que l’on retrouve souvent dans les entreprises est le manque de communication ainsi qu’une mauvaise gestion des connaissances. En s’assurant de dresser la liste d’éléments pertinents à connaître, en transmettant des documents ordonnés et classés et en communiquant vos attentes clairement lors de courtes rencontres, vous obtiendrez des résultats qui seront plus près de vos attentes.

La croissance et la réputation d’une entreprise ne reposent pas sur les épaules d’une seule personne, mais plutôt sur une équipe. Il faut être patient avec vos collègues et vos employés. Ils ne détiennent ni vos connaissances, ni vos compétences. Lorsque l’opportunité se présente, permettez à ces gens de croître, d’apprendre une partie de vos connaissances sur le monde des affaires. S’ils font du bon travail, si vos attentes ont été rencontrées, donnez-leur une part des récompenses et des honneurs. Ce processus permet un resserrement de la culture organisationnelle et complète le sentiment d’accomplissement de vos collègues et amis.