On a souvent l’impression que seules les grandes entreprises cotées en bourse ont des conseils d’administration, mais toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, ont intérêt à se doter de cet outil de gouvernance.

Un organe de contrôle efficace
Un conseil d’administration est un groupe de personnes (administrateurs) qui réfléchissent ensemble pour assurer la pérennité de l’entreprise. Bien souvent, la direction générale est seule aux commandes et n’a donc pas toujours le temps de faire le point sur la stratégie d’entreprise. Les administrateurs sont donc les garants de la mise en place d’une stratégie à moyen et long terme, questionnent la direction sur son déploiement et son ajustement au contexte. C’est donc un organe de contrôle efficace.

Des profils diversifiés
Les administrateurs apportent leur expertise et leurs compétences. Ils remettent en question les décisions prises par la direction générale au regard de leurs connaissances d’un marché, d’un environnement concurrentiel, de nouvelles tendances et aux vues de leurs expériences professionnelles personnelles. La richesse des échanges permet de prendre de meilleures décisions,  et plus un conseil possède des profils diversifiés autour de la table, plus les décisions sont éclairées. L’entreprise va donc plus vite, plus loin !

Gage de confiance
Les conseils d’administration donne de la valeur à l’entreprise. Les investisseurs et/ou les banquiers, ou encore les partenaires commerciaux font plus facilement confiance à une PME qui a mis en place des règles de gouvernance du type conseil d’administration. Les administrateurs  sont un gage de crédibilité.

CA sur mesure
Bien sûr, on peut reprocher l’aspect chronophage de l’exercice selon la fréquence des réunions, mais chaque entreprise peut choisir le rythme des rencontres qui lui convient en fonction de sa taille et des enjeux auxquels elle fait face. Par exemple, un conseil trimestriel peut très bien suffire. Pas besoin également d’être riche, car de nombreux professionnels sont prêts à participer de manière bénévole (notamment pour les organismes à but non lucratif, mais également pour certaines start-up).

Il y a bien plus de bénéfices que d’inconvénients à mettre en place son conseil d’administration pour autant que l’on sache comment le composer. Cela fera l’objet d’un prochain article, à lire ici !