Un manque ou une lacune est ce qui motive avant tout le besoin de s’allier à un autre. Pour de plus en plus d’entreprises, développer un partenariat est le meilleur moyen pour éviter le statu quo. Toutes sortes de raisons peuvent motiver ce besoin de s’allier à un autre joueur : un manque de ressources humaines, une expertise non maîtrisée, un produit qui complète le vôtre, etc.

Un partenariat d’affaires est donc motivé par un besoin de complémentarité.

Masamichi Udagawa et Sigi Moeslinger, deux designers new-yorkais, résument très bien les avantages d’un bon partenariat d’affaires dans cette courte entrevue. Bien que leur exemple soit à toute petite échelle, les causes qui poussent vers le partenariat ainsi que les avantages et les difficultés qu’ils ont rencontrés demeurent similaires à ceux d’une entreprise, toute proportion gardée.

Des valeurs et des buts communs faciliteront la réalisation des projets.

Les deux créateurs expliquent que pour qu’un partenariat fonctionne bien, les deux entités doivent être non seulement complémentaires, mais doivent aussi compatibles. Des valeurs et des buts communs faciliteront les échanges et la réalisation des projets. Deux entités qui décident de collaborer ensemble – entreprises ou individus – doivent donc choisir soigneusement leur partenaire en fonction de ces facteurs de base. Si les valeurs de chacun ne sont pas compatibles, le succès risque de ne pas être au rendez-vous.

Mais attention, il ne faut surtout pas voir les désaccords et les frictions qui surgissent comme étant un signe que tout déraille. Ces affrontements d’idées et de visions sont plutôt une source de créativité qu’il faut entretenir. Profitez-en pour réévaluer vos acquis. Réévaluez vos manières de faire et inspirez-vous de celles de vos nouveaux collaborateurs.

En établissant une relation de confiance avec votre partenaire d’affaires, qui repose sur des bases solides telles que des valeurs et des buts communs, vous aurez l’impression de penser plus rapidement. Udagawa et Moeslinger expliquent qu’une de leurs méthodes de travail consiste à lancer à l’autre des idées brutes – sans prendre le temps de les évaluer –, celles-ci sont ensuite reprises par l’interlocuteur qui la raffine et relance ensuite la balle. C’est une manière d’avoir une rétroaction rapidement et ainsi écarter des idées qui ne tiendront pas la route dans la pratique.

Enfin, comme ces deux designers, qui sont un couple dans la vie, il faut développer des liens d’amitié ou d’affaires solides qui permettront de profiter pleinement et longtemps de votre partenariat.

Est-ce que vous travaillez en partenariat avec une autre entreprise? Si oui, partagez-nous votre expérience.