Tous les entrepreneurs prennent des risques. Ne serait-ce que celui d’avoir opté pour une vie professionnelle plus cahoteuse que la majorité des gens. Par contre, une fois que le succès s’installe tranquillement (ou rapidement!), il devient de plus en plus difficile de défier le statu quo. Avec le temps, on perd un peu son côté frondeur. Pourtant, c’est essentiel dans un monde où « statu quo » rime avec « régression ».

Prendre un risque c’est devoir jongler entre la possibilité d’obtenir un gain et celle de… perdre des acquis! L’humain est ainsi fait qu’il est moins influencé par l’idée de gagner davantage que par l’éventualité de perdre.

Les entrepreneurs doivent pour cela développer au sein de leur troupe une culture du risque.

Les entrepreneurs doivent pour cela développer au sein de leur troupe une culture du risque et de simples habitudes pour sortir de leur zone de confort. Voici trois trucs faciles à appliquer pour encourager vos employés (et vous-même) à oser.

1. Évaluez le risque : Dans un premier temps, prenez le pouls au sein de votre entreprise afin d’évaluer à quel niveau votre équipe est résistante au risque. Une équipe trop frileuse ne vous mènera pas vers les chemins de l’innovation!

2. Encouragez le partage des idées : Créer  des lieux où les employés – peu importe leur fonction – sont invités à partager leurs idées et leurs suggestions sans crainte de se faire rabrouer.

3. Expérimentez : Encouragez vos employés (ou une équipe en particulier) à essayer de nouvelles façons de travailler, à développer de nouveaux produits, à tester ceux existants, etc. Ne mettez pas l’accent sur la réussite, mais plutôt sur les apprentissages et les connaissances qui résulteront de leurs essais. Oubliez la notion d’échec car elle limite les initiatives de vos troupes. L’initiative pourrait vous rapporter beaucoup!

Prenez-vous des risques? Partagez-nous vos expériences.

 

Source :  Harvard Business Review