Il n’y a qu’à jeter un coup d’œil au registre des lobbyistes du Québec pour constater que des centaines d’organisations effectuent des démarches d’influence auprès des différents paliers de gouvernement. Depuis le début de l’année 2014, plus de 1 000 inscriptions ont été répertoriées. 

Et vous, êtes-vous présent sur ce terrain? 

Au Québec, le gouvernement gère environ 47 % de la richesse collective, en plus de posséder le pouvoir d’apporter des modifications aux lois et règlements en vigueur. Il s’agit d’un acteur économique et social incontournable dont les décisions peuvent avoir des impacts majeurs sur un secteur d’activités et plus généralement sur l’environnement d’affaires.

La question à se poser devient donc : pouvez-vous ignorer ce qui se passe dans la sphère politique?

De manière générale, le fait de maintenir une veille sur les activités gouvernementales permet d’adopter une stratégie proactive. Elle permet de suivre ou même contribuer à enrichir la réflexion sur un enjeu avant qu’une décision ne soit prise.

Bref, c’est la différence entre voir venir et réagir à une situation. Entre être actif ou réactif.

Selon les objectifs propres à l’organisation, vous pouvez :

  • Rester à l’affût des modifications législatives et réglementaires pouvant toucher votre secteur d’activités;
  • Contribuer à l’élaboration d’une politique par le partage d’information avec les titulaires de charge publique;
  • Participer aux consultations publiques lorsque le gouvernement souhaite connaître le point de vue des acteurs de la société civile;
  • Suggérer l’adoption d’une nouvelle orientation stratégique; ou
  • Positionner votre organisation comme une alliée du gouvernement pouvant l’aider à mieux comprendre la situation de votre industrie.

Bref, les relations gouvernementales offrent la possibilité d’anticiper et d’atténuer les risques, en plus de créer un espace d’échange duquel peuvent émerger des opportunités pour votre organisation.