La venue d’un investisseur externe dans une entreprise peut être très positive à condition que l’entrepreneur comprenne bien les impacts que cela peut avoir sur la gestion de son organisation.

Le rôle de l’investisseur ou de l’ange financier est résumé ainsi par le président de France Angels, Philippe Gluntz : «L’ange financier s’engage non seulement à financer la PME, mais aussi à accompagner le dirigeant par du conseil et un suivi de la vie de l’entreprise ».

Les anges financiers peuvent donc vous ouvrir leur carnet d’adresses et vous faire profiter de leur expérience pour optimiser vos activités. En contrepartie, ils prendront une participation minoritaire dans votre capital, généralement autour de 10 à 15 %.

C’est pourquoi il est important de savoir ce que leur venue implique afin de pouvoir profiter de l’expérience.

1. Être transparent dans la gestion de son entreprise
Il est rare qu’un partenaire financier ne désire pas avoir un mot à dire sur la gestion de l’entreprise dans laquelle il investit. C’est pourquoi, avant de vous engager avec un investisseur, vous devez vous assurer que ses attentes et vos besoins soient connus de part et d’autre.

Vous devez définir ensemble les objectifs à atteindre avec cet investissement et de quelle façon ils seront mesurés.  C’est pourquoi il est essentiel que vous ayez eu, en amont, une bonne réflexion stratégique qui mettra en lumière votre vision, la compréhension de votre contexte d’affaires (marchés, concurrence, etc.), vos enjeux et un plan d’action concret.

Dès le début, vous devez clairement établir les rôles de chacun. Soyez transparent avec votre partenaire même si vous restez maître à bord.  Par exemple, s’il a des questions à poser concernant vos finances, organisez une rencontre avec votre directeur financier et soyez présent pour bien comprendre les préoccupations de votre partenaire.

Dans 75% des cas, l’implication d’un investisseur dans une entreprise amène une croissance des revenus et une augmentation de la productivité.

2. Devenir plus productif et plus rentable
Dans 75% des cas, l’implication d’un investisseur dans une entreprise amène une croissance des revenus et une augmentation de la productivité. Il est important, au-delà de l’accès au capital pour concrétiser vos plans de croissance, de travailler avec un investisseur qui pourra vous apporter de l’expertise sectorielle ou technologique ou encore vous ouvrir des portes à l’international.

3. Prévoir une stratégie de sortie
Dans le cas des « success stories », l’investisseur externe multipliera sa mise lors d’un financement public, il vous laissera alors voler de vos propres ailes et poursuivre votre croissance.

Il peut arriver qu’en cours de route vous vous rendiez compte que l’implication de votre partenaire a des conséquences plus négatives que positives pour votre entreprise.  Donnez-vous du temps, mais ayez une échéance précise en tête et si cela ne s’améliore pas, n’hésitez pas à mettre en place une stratégie de sortie. 

Il est important que cette question ait été envisagée dès le début de votre relation d’affaires et que votre convention d’actionnaires prévoie un mécanisme de rachat.