Plaque tournante de l’économie du nouveau millénaire, la Chine offre aux entrepreneurs d’ici un univers d’opportunités inégalé. Que ce soit pour les matières premières, les expertises en aéronautique, en TIC, en environnement, en construction, en énergie ou pour les produits agroalimentaires ou les produits de luxe, les Chinois consomment plus et cherchent les produits importés de meilleure qualité.

Vous savez voir à long terme et désirez augmenter le rayonnement de vos affaires, il est donc temps de réfléchir si votre offre est pertinente dans le contexte actuel chinois :
•  1,3 milliard de Chinois;
•  800 millions de cellulaires;
•  500 millions d’internautes;
•  1.2 million de millionnaires;
•  20% de croissance annuelle dans le marché de luxe.

Pour conquérir la Chine, voici quelques « devoirs » que vous devez faire pour que votre exportation soit profitable :

1.  Cessez de penser que la Chine est un marché émergeant lorsque les multinationales la considèrent comme le marché prioritaire. En 2010, les achats de la Chine sont de 1395 milliards de dollars comparés aux 1935 milliards des États-Unis. Cette 2ème puissance mondiale économique a d’immenses besoins à combler afin de soutenir sa croissance.

Débuter par une étude de marché, analyser vos concurrents, fixer vos objectifs.

2.  Travaillez votre stratégie Chine avec une démarche cohérente. L’exportation vers la Chine nécessite des investissements importants et à long terme, débuter par une étude de marché, analyser vos concurrents, fixer vos objectifs et adapter vos méthodes de marketing en conséquence.

3.  Identifiez où vendre en Chine sachant que ce vaste pays est composé de plusieurs marchés non-homogènes. Dans les grandes villes où la concurrence internationale est féroce ou dans les villes de taille moyenne? Il y a une différence importante en termes de comportements d’achat et de modes de distribution. Ou par le Web? Puisque les Chinois achètent massivement en ligne et qu’un tiers des courriers du pays sont consacrés aux achats chez TaoBao.

4.  « À Rome, fais comme les Romains ». Malgré la difficulté de maîtriser le mandarin, il est possible d’étudier les différences culturelles que l’on a avec les Chinois, de connaître leurs valeurs et de les respecter. Jetez vos préjugés, adaptez-vous et n’imposez surtout pas vos façons de faire.

5.  Brand matters! Optez pour une marque forte et un positionnement stratégique et communiquez votre plus-value. Le lien de confiance que vous bâtissez avec vos clients propulse votre marque et l’effet multiplicateur de bouche-à-oreilles dans un pays où le Guanxi est si important.

6.  Faites-vous connaître par Baidu*. Dans un nouveau marché, les gens n’ont carrément pas les mêmes références que vos clients existants. Alors comment créent-ils leur point de repère pour mesurer la crédibilité de votre offre? Par l’information qu’ils trouvent sur le Web. Pour réussir votre SEO en Chine, il vaut mieux identifier les mots clés pertinents liés à votre stratégie Chine que de traduire votre site existant.

En résumé, votre recette gagnante d’ici ne sera pas nécessairement populaire en Chine. À vous d’adapter vos ingrédients pour cuisiner un gourmet créatif et inoubliable!

 

*Moteur de recherche chinois.