Pour faire émerger des concepts intéressants et exploiter le potentiel créatif de vos employés, pourquoi ne pas sortir des sentiers battus? Il y a des milliers de façons de faire jaillir de bonnes idées, et ce, sans utiliser la tempête d’idées traditionnelle. Pour vous inspirer, Génération INC. s’est entretenu avec Francis Gosselin, fondateur et associé de f. & Co.

1. UTILISER LES BLOCS LEGO

Sortez ce jeu mythique du placard, mais cette fois servez-vous en pour une séance de renforcement de l’esprit d’équipe ou de développement de stratégie. Francis Gosselin résume le processus ainsi: les blocs Lego représentent des fonctions; un bonhomme peut représenter un dirigeant et un carré, un groupe de personnes précis. Avec ces codes, les équipes construisent des scénarios, desquels émergent de nouvelles idées ou des divergences de vision au sein de l’organisation. Le format ludique de cet exercice, où les équipes sont amenées à compétitionner en se volant des pièces, par exemple, dynamise, mais surtout illustre clairement certaines situations.

L’ensemble Lego SeriousPlay est expressément conçu pour ce genre d’atelier

2. METHODKIT

Le Methodkit est un jeu de cartes qui représente les étapes de gestion d’un projet : parties prenantes, objectifs, technologies… Les participants doivent les organiser sur une surface selon leur importance. Francis Gosselin souligne son avantage: «Visuellement, on réussit à diagnostiquer les points de pression et les opportunités autour d’un projet d’affaires.» Une fois cette étape terminée, les joueurs sont mis au défi: dans un deuxième paquet de cartes, on leur demande d’expliquer certains aspects de leur projet, mais de manière non conventionnelle. Par exemple, expliquer pour être compris par sa grand-mère ou expliquer l’entièreté du projet en une minute. Encore une fois, cet exercice stimule les participants en les faisant sortir des cadres traditionnels.

Tous les employés peuvent partager leurs idées et valoriser celles des autres

3. LUDIFICATION

Générez des idées en sollicitant le génie créatif de vos employés à l’aide d’un système d’incitation par les points. Francis Gosselin se réfère à la plateforme interne de Desjardins, excentriQ, où tous les employés peuvent partager leurs idées et valoriser celles des autres. Par exemple si «j’aime» une idée, je gagne des points, ainsi que la personne dont j’ai aimé l’idée. En partageant et en aimant, on accumule une banque de points, qu’on peut décider de jumeler avec ceux d’un collègue pour les donner à un projet qu’on trouve très intéressant. En donnant un nombre de points considérable à un projet, on signale notre appréciation, et plus un projet a de points, plus il ressort et plus il a de chances d’être mis en œuvre. Plutôt que de ne solliciter qu’un petit groupe centralisé sur la recherche et développement, ce système fait participer l’ensemble de votre entreprise.

4. LE JEU PAR LE JEU

Le géant des jeux vidéo Ubisoft a développé un système de tests pour la production d’un nouveau projet. Concrètement, l’équipe qui travaille sur un projet peut tester le jeu à chaque étape de son développement. Ainsi, il est possible d’apporter des améliorations ou de laisser tomber certains aspects moins intéressants avant la finalisation du projet. La philosophie derrière cette initiative : fail faster and follow the fun. C’est-à-dire que s’il n’y a pas de plaisir relié à un élément, on l’abandonne. C’est certain que ce procédé ne s’applique pas à toutes les entreprises, mais on peut s’en inspirer pour créer son propre système de tests.