Chantal Lévesque est la fondatrice de Shan, une entreprise qui confectionne au Québec des maillots de bain, du prêt-à-porter balnéaire et des accessoires de luxe pour homme et femme. Shan est disponible dans plus de 25 pays et distribuée dans plus de 600 points de vente. De plus, 7 boutiques, dont une récemment ouverte dans les Hamptons, portent son nom. Tour d’horizon d’une compagnie québécoise que l’on aperçoit sur toutes les plages du monde.

Quand le destin nous rattrape
La mère de Chantal Lévesque était couturière, elle confectionnait des robes sur mesure et des robes de mariée. Enfant, Chantal voyait tout le travail qu’exigeait la couture. À ces yeux, ce métier n’avait rien d’attirant. En fait, elle n’a jamais voulu travailler dans le milieu de la mode. Elle avait plutôt choisi un emploi, un peu moins glamour, en comptabilité.

C’est durant son congé de maternité que Chantal Lévesque se met à confectionner des maillots de bain pour ses amies. Un passe-temps qu’elle aime bien et qui la stimule assez pour créer une petite collection de maillots qui est très bien reçue par la critique.  

En 1985, elle fonde sa compagnie Shan, inspirée par le prénom de son fils.

Québécois à la couture près
Depuis les toutes premières collections, les pièces que la designer crée sont adaptées au style et à la culture québécoise. Les moeurs étant différentes, toutes les femmes de tous les pays cherchent quelque chose de précis quand vient le temps d’acheter un maillot de bain. Shan semble avoir trouvé cet ingrédient secret puisque les confections québécoises plaisent aux femmes du monde entier et particulièrement aux Russes, leur deuxième plus grand marché avec les États-Unis.

Plus de 65% de leur production est distribuée à l’étranger dans les plus somptueux hôtels et des points de ventes reconnues mondialement comme Saks Fifth Avenue à New York, Harrods à Londres et au Printemps à Paris. 

Intégrée verticalement, toutes les étapes de l’entreprise, de la conception à la confection, sont faites dans leur édifice de Laval. Un impressionnant atelier de confection à la fine pointe de la technologie qui embauche plus de 150 employés, majoritairement des femmes. 

Un positionnement étudié
Fait à la main dans de luxueux tissus italiens, la marque Shan s’est toujours positionnée dans un marché haut de gamme. Chantal et son équipe ont dû étudier méticuleusement chaque opportunité d’affaires pour garder ce positionnement. Ne voulant pas démocratiser la griffe, ils ont refusé de répondre aux commandes alléchantes de clients internationaux comme Victoria’s Secret.

Rester au-dessus de la mêlée
Aujourd’hui bien établie, la marque ne lutte plus avec son positionnement. Par contre, un nouvel intermédiaire de vente s’impose dans le milieu de la mode; le commerce en ligne. Bien que Mme Lévesque trouve l’idée d’acheter un maillot de bain en ligne saugrenue, Shan devra s’adapter à la tendance.  

Cette tendance, l’équipe de Génération INC., la connait! Elle pourra donc les aider à développer une expérience web qui colle à l’ADN de la marque. 

Chantal Lévesque, présidente-fondatrice de Shan, est l’une des 10 entrepreneurs que vous pourrez découvrir lors de la prochaine saison télé de Génération INC. L’émission sera diffusée sur les ondes de V dès l’automne 2014.