Andrea Courey est une femme d’affaires accomplie. Son entreprise Les Granolas d’Émilie se spécialise dans la fabrication de granolas 100% naturels, des produits vendus partout au Canada. Si elle peut maintenant profiter de son succès, le chemin pour y parvenir a été difficile. Très difficile.

C’est à la suite de son divorce, qu’Andrea décide de se lancer en affaires. Mère monoparentale de trois jeunes enfants, sans emploi, la jeune femme se retrouve rapidement confrontée à l’urgence de refaire sa vie. 

S’il lui aurait été plus simple de se trouver un emploi sûr, elle décide plutôt d’opter pour la voie la plus ardue : l’entrepreneuriat. 

Une grand-mère comme source d’inspiration
Tous ces chamboulements dans sa vie la pousse à vouloir relever un défi qui l’amènera à s’accomplir professionnellement.

La chef d’entreprise a grandi dans une famille d’entrepreneurs. « Au Québec, l’entrepreneuriat n’est pas encouragé, mais je viens d’une famille immigrante et autour de la table, mes parents et mes oncles parlaient très souvent de leur entreprise. » 

Ç’est sa grand-mère d’origine syrienne, Émilie, qui lui a montré à faire des granolas. À l’époque, ces petites céréales sucrées étaient bien loin d’être à la mode. Quand elle a commencé, en 1997, elle était la seule à proposer ce produit, aujourd’hui très populaire. Le nom de son entreprise est donc en l’honneur de son aïeule; sa plus grande source d’inspiration. « Si elle avait vécu maintenant, elle aurait été une vraie femme d’affaires! », partage la présidente.

Travailler sans compter
Si avoir plus de flexibilité est l’une des raisons qui a poussé Andrea Courey à fonder son entreprise, rapidement elle se rend compte que sa compagnie l’occupe 24h/24h, 7 jours sur 7. 

Son premier gros contrat, lui fait comprendre ce qui l’attend. Par le hasard des choses, Andrea se retrouve à devoir produire une quantité impressionnante de granolas pour un petit déjeuner bénéfice qui accueille 1000 femmes. Comme elle n’est pas encore équipée pour répondre à la demande, elle use de ses contacts et réussit à utiliser la cuisine d’un traiteur durant leurs heures de fermeture. 

Deux semaines intenses ont été nécessaires pour compléter sa commande. Ce travail ardu portera fruits et sera le point de départ du lancement de l’entreprise Les Granolas d’Émilie. 

Si on y croit, la vie va nous apporter des bonnes choses.

En effet, le hasard fait en sorte que le chef cuisinier du Reine-Élizabeth, où se déroulait le déjeuner, est présent ce matin-là. Il constate rapidement la popularité des granolas auprès des convives, un produit qui ne figurait pas sur son menu habituel. Cette rencontre avec le chef lui fait décrocher son premier contrat en plus de lui ouvrir les yeux sur un marché à exploiter, celui des services alimentaires des hôtels. « Si on y croit, la vie va nous apporter des bonnes choses », partage Andrea. 

Aujourd’hui, l’entreprise d’Andrea Courey produit toujours le granola de sa grand-mère ainsi qu’une vaste gamme de produits dérivés. Elle fournit principalement les services alimentaires, comme ceux des hôtels et des cafétérias. 

Transmettre ses apprentissages
Après le succès en affaires, Andrea veut maintenant partager son expérience d’entrepreneure à d’autres qui désirent se lancer en affaires. Que ce soit auprès d’étudiants de l’université McGill, de HEC Montréal ou de l’École d’entrepreneurship de Beauce, elle partage son histoire d’affaires qui ne laisse personne indifférent. Son audace et sa détermination sont une source d’inspiration. L’entrepreneure, qui veut faire bénéficier les autres de ses apprentissages, termine la conversation ainsi : « Je n’ai plus rien à prouver. Partager mon expérience en affaires me procure maintenant un grand sentiment d’accomplissement », conclut-elle visiblement heureuse.