Bâtir une culture d’excellence

Chez BONE Structure, l’excellence fait parti de l’ADN de l’entreprise. Non seulement leurs maisons faites d’acier sont impeccables et avant-gardistes, mais c’est principalement dans la culture d’entreprise que le président, Marc-André Bovet vise l’excellence.

Il ne demande pas à ses employés d’être parfaits, au contraire il se charge plutôt de bâtir une équipe solide de 40 employés prêts à pagayer chaque jour à la même vitesse et dans le même sens.

Ceci implique pour les employés d’être passionnés et surtout de ne pas avoir peur de travailler.

Travailler en équipe
Pour M. Bovet, l’excellence est un terme galvaudé qui peut prendre plusieurs sens. Une chose est sûre, pour l’atteindre c’est d’abord un travail d’équipe. « L’excellence c’est lorsque les gens réussissent à se dépasser au quotidien et à arriver à la maison avec un sentiment de plénitude de s’être dépassés ». Pour le leader, si tout le monde donne individuellement le meilleur d’eux-mêmes, le résultat du projet commun ne pourra qu’être excellent.

« Le parcours pour se rendre au résultat final est beaucoup plus important que celui-ci. Chaque journée fait partie de l’excellence d’un projet ».

Transmettre sa culture
C’est dans le quotidien qu’il installe ce désir de dépassement chez ses employés. Une de ses méthodes est de les questionner de temps à autre pour savoir ce qu’ils ont appris de nouveau durant la journée. De la nouvelle fonctionnalité d’un logiciel à une nouvelle recette de pâtes italiennes, toutes les réponses sont bonnes, pourvu qu’il y en ait une. « Je veux que mes employés soient curieux, qu’ils aient le goût d’apprendre pour ensuite partager entre eux leurs connaissances », souligne M. Bovet.

L’esprit d’équipe est partie intégrante de la culture d’entreprise qu’il a bâtie au fil des années.

Un de ses plus grands accomplissements professionnels est d’avoir formé une équipe qui se tient seule. « Je n’ai pas toujours besoin d’être là pour que ça fonctionne et ça c’est merveilleux », partage le président.

Recruter les bonnes personnes
Pour en arriver à cette culture d’entreprise enviable, il ne faut pas lésiner sur le recrutement de talents. Il cherche à connaître la personne (qui est-elle, d’où vient-elle, etc.), avant même de passer ses compétences en revue. Il tente de savoir ce que le futur employé peut apporter à l’équipe en tant que personne. Les entretiens d’embauche sont donc davantage une rencontre de séduction qu’une entrevue traditionnelle.

« Parfois, je choisis des gens au hasard dans la compagnie et je les envoie dîner à l’improviste avec le candidat. Le but de ce dîner est d’apprendre à le connaître. On cherche surtout une chimie et une complémentarité avec le reste de l’équipe », explique Marc-André Bovet.

De l’extérieur, ça peut sembler essoufflant de travailler au sein de la compagnie  d’assemblage de maisons, mais Marc-André Bovet ne voit pas les choses ainsi: « Quand on fait ce qu’on aime, on n’a pas besoin de relâche et on ne s’épuise pas non plus. » D’ailleurs son motto est : « Si on n’a pas de fun, on ne joue pas! »

Visionnez l’épisode de Génération INC. avec BONE Structure