C’est au Brésil que Louis-Philippe Maurice a eu l’idée de BusBud, une application qui permet aux voyageurs de partout dans le monde de planifier leur itinéraire d’autobus à partir de leur téléphone. Après un an et demi seulement, BusBud est en pleine croissance : elle compte plus d’une vingtaine d’employés et vient de recevoir 1 million de dollars d’investisseurs privés tels que iNovia, Real Ventures et d’anges financiers, dont Joe Poulin et Peter Kern. L’application suscite de plus en plus de curiosité : le USA Today, New York Times, TechCrunch, Financial Post, entre autres, se sont intéressés à cette appli qui suscite… un buzz!

PORTRAIT D’UNE JEUNE ENTREPRISE À LA CONQUÊTE DE LA PLANÈTE

Louis-Philippe Maurice représente à merveille l’entrepreneur version 21e siècle : il est hautement scolarisé, branché et ambitieux. Le jeune homme de 32 ans – baccalauréat en finance de HEC Montréal, maîtrise en droit et MBA de Harvard – est un passionné de voyages qui a visité plus d’une quarantaine de pays et vécu ou étudié dans une dizaine d’autres. Il a travaillé pour les grandes stars de Silicon Valley – LinkedIn, Yahoo et quelques start-up – où il s’est imprégné des meilleures pratiques de la mecque des entreprises technos. Ajoutons à cela une créativité et une curiosité qui le poussent constamment à trouver des solutions innovantes aux problèmes qu’il rencontre quotidiennement. C’est d’ailleurs cette manie de vouloir résoudre des problèmes irrésolus qui l’a amené à fonder BusBud.

LE DÉCLIC

Brésil, Carnaval de Rio 2011. Diplôme de Harvard en poche et expérience de travail à Silicon Valley derrière la cravate, Louis-Philippe Maurice décide de prendre quelques mois pour voyager au Brésil où il veut, entre autres, voir le Carnaval de Rio. «J’en ai ensuite profité pour visiter le Brésil du nord au sud. Pour ça, j’ai dû prendre une cinquantaine d’autobus et, chaque fois, je voyais toutes les embuches liées à l’utilisation de ce mode de transport en commun», explique le jeune entrepreneur.

«Les gares étaient souvent chaotiques et je devais faire une série de files d’attente pour comparer les prix et m’informer des horaires, en plus de devoir composer avec une langue que je ne parle pas. Je me suis dit que l’on pourrait contourner toutes ces difficultés en créant une application qui simplifierait l’expérience du voyageur, un peu comme celles qu’on retrouve dans l’industrie de l’aviation », poursuit Louis-Philippe Maurice.

De retour à Montréal, il contacte deux copains du secondaire – Frédéric Thouin et Michael Gradek, des diplômés de McGill en génie informatique – et leur partage son projet d’affaires. Rapidement, ils testent l’idée. Ils amassent les données en cherchant directement à partir des sites internet des compagnies d’autobus du Brésil. Toutes les informations recueillies sont mises en ligne et accessibles à tous. «En partageant nos données, on s’est aperçu qu’elles étaient régulièrement consultées, même si les infos étaient en fait que des photos de pdf d’horaires d’autobus. Le simple fait de les concentrer en un même lieu répondait à un besoin pour les utilisateurs», raconte l’entrepreneur.

Les trois amis décident donc de pousser l’exercice en appelant directement les compagnies d’autobus qui leurs fournissent les infos concernant les horaires d’autobus. «Rapidement, les compagnies d’autobus nous ont vu comme un avantage pour eux. Nous sommes devenus un nouvel outil marketing qui leur permettent de connecter facilement avec des clients qu’ils ne pourraient pas rejoindre autrement. Ce sont maintenant les compagnies d’autobus qui nous appellent pour nous informer des nouveaux parcours, des changements d’horaire, etc.»

L’application offre les parcours d’autobus de près de 4500 villes provenant de 66 pays dans le monde.

En peu de temps, BusBud a construit la plus grande base de données d’autobus interurbains au monde. L’application offre les parcours d’autobus de près de 4500 villes provenant de 66 pays dans le monde. Un travail colossal qui positionne l’entreprise avantageusement dans cette niche. «Il y a un joueur important en Inde, sinon, nous sommes définitivement les leaders partout dans le monde. Et contrairement au développement habituel d’une entreprise, le premier marché qu’on a développé n’est pas le Québec, mais le Brésil où l’on retrouve 30% des utilisateurs de BusBud», m’explique Louis-Philippe Maurice, visiblement passionné par son entreprise.

Justement, qu’est-ce qui le motive dans le développement de cette application? «J’aime beaucoup penser que tout ce travail va tellement faciliter l’expérience des voyageurs qu’il donnera le goût à plusieurs de voyager à sac-à-dos. Simplifier les mouvements d’une ville à l’autre rend les voyages d’aventure et de découverte plus accessibles», conclu le jeune entrepreneur.