L’entreprise de François-Xavier Souvay, Lumenpulse, met en lumière des vedettes d’un peu partout dans le monde. Des vedettes architecturales. La PME de plus de 200 employés est un leader mondial de l’éclairage architectural. Le Shard de Londres, le Rose F. Kennedy Greenway à Boston, le 230 Park Avenue à New York ont tous été habillés avec des produits pensés et conçus par l’entreprise de Montréal.

« Nos produits mettent en valeur l’intégrité du design d’un bâtiment, explique M. Souvay, le président-fondateur. Nos clients, qui sont souvent des architectes, des designers ou des ingénieurs cherchent à donner du sens au design. On a donc développé plusieurs familles de produits – différents types d’éclairage – qui mettra en valeur l’architecture et qui rendra le lieu agréable pour les gens qui y travaillent. »

François-Xavier Souvay, jeune quarantenaire, baigne dans le domaine de l’éclairage depuis plus de vingt ans. Fils d’un éclairagiste de théâtre, il a vu l’industrie évoluer. « J’accompagnais mon père à la Place des Arts où je travaillais à temps partiel durant mes études. J’aimais à la fois l’aspect technique et l’aspect créatif de ce travail, explique-t-il. Par la suite, mon père a ouvert sa petite boîte d’éclairage industriel à laquelle je me suis joint. J’étudiais à HEC Montréal à ce moment là et j’apportais un côté très business à l’entreprise », ajoute François-Xavier Souvay qui réalise dès ce moment ses aptitudes en entrepreneuriat.

Après quelques années à parfaire ses connaissances dans l’industrie, il achète une petite entreprise de distribution d’éclairage à Québec, Luxtec. « Je voulais transformer cette entreprise pour y développer nos propres produits, notre propre marque», explique M. Souvay, qui avait déjà en tête une vision de l’entreprise qu’il souhaitait créer.

À l’époque, l’industrie assistait aux balbutiements des lumières DEL (diode électroluminescente). Cette nouvelle technologie octroyait aux lumières une durée de vie nettement supérieure à celles des ampoules électriques. Par contre, le coût était exorbitant. « J’étais conscient des avantages de cette technologie et on s’est mis à faire des prototypes et des essais, on analysait les coûts. C’était difficile, à ce moment là, de rendre tout ça rentable. La technologie n’était pas assez solide », se remémore-t-il.

Au fil des années, la technologie DEL est devenue beaucoup plus accessible. Et là, François-Xavier Souvay a saisi l’opportunité qu’il attendait depuis longtemps.

« En 2006, j’ai analysé notre industrie et je voyais venir un choc entre deux mondes. Le marché du DEL était sur le point de transformer l’industrie de l’éclairage. L’industrie, qui était jusque là basée sur le savoir des fabricants de lampes et d’ampoules électriques, basculait dans le monde de la haute technologie ».

L’arrivée de l’éclairage DEL a bouleversé complètement la façon de concevoir un luminaire : tout à coup, le luminaire intégrait la source. Ce changement exigeait des connaissances et des habiletés qu’une compagnie de luminaires traditionnels n’avait pas. Rapidement, l’industrie est passée de l’électrique à la haute technologie. Un marché s’ouvrait.

 J’ai donc décidé de regrouper toutes ces nouvelles expertises sous un même toit, et de démarrer une nouvelle entreprise, Lumenpulse, à partir d’une feuille blanche.

« Les entreprises traditionnelles n’avaient pas en place les équipes pour gérer cette nouvelle technologie, explique François-Xavier Souvay. J’ai donc décidé de regrouper toutes ces nouvelles expertises sous un même toit, et de démarrer une nouvelle entreprise, Lumenpulse, à partir d’une feuille blanche. Je voulais bâtir sur du neuf. »

En 2006, Lumenpulse est fondée. François-Xavier Souvay a des ambitions mondiales pour son entreprise. Ce visionnaire bâtit autour de lui une équipe de direction solide en recrutant les meilleurs joueurs de leur domaine. Un geek techno de Boston, un pro du marketing de Londres, des designers industriels talentueux de Montréal. Ses talents de communicateur, sa vision d’affaires claire et sa fine connaissance de l’industrie convainquent les gens de le suivre dans son projet d’affaires. Et les clients abondent : le Quai de l’horloge à Montréal, le Gardens by the Bay à Singapour, le Telus World of Science à Vancouver, la cathédral d’Helsinki, etc. Des exemples qui témoignent de tout le potentiel de leurs produits.

« Nous avons développé une vision stratégique du design qui intègre des familles de produits qui offrent des possibilités infinies pour les architectes et designers qui veulent éclairer leurs bâtiments tout en intégrant l’architecture», ajoute l’entrepreneur.

Plusieurs raisons influencent le design d’un produit, explique François-Xavier Souvay. « Il y a bien sûr les aspects esthétiques, mais aussi les contraintes techniques qui imposent des choix et qui nous poussent à innover. Par exemple, la chaleur émise par les lumières est un facteur qui influence certaines décisions. On doit aussi répondre aux exigences des architectes, qui ne veulent pas qu’un branchement soit visible, par exemple. »

En matière de design, Apple revient à quelques reprises dans le discours de l’entrepreneur. « Un design doit être intuitif et simple. C’est pour ça que je me suis toujours inspiré de ce que fait Apple. »

Certainement à raison, puisque les Renzo Piano de ce monde n’hésitent pas à faire appel aux produits de l’équipe de Lumenpulse. Et ce n’est pas terminé. François-Xavier Souvay a de grandes ambitions pour son entreprise. Il pourrait bien devenir le Apple de l’éclairage architectural.

François-Xavier Souvay répond au questionnaire Génération INC.