L’innovation sociale : un pari gagnant

Quand Fabrice Vil a décidé de quitter son emploi comme avocat pour se consacrer entièrement à sa fondation Pour 3 points, il a vite compris qu’il y avait une différence entre être grandement intéressé par son travail et être passionné par celui-ci. Portrait d’un entrepreneur social en voie de devenir le Coach Carter nouvelle génération. 

Le basketball comme véhicule
La mission de Pour 3 points est de transformer les coachs de basketball en coach de vie pour les jeunes en milieu défavorisé. Pourquoi? Parce que selon lui, les «self-made-men» ça n’existe pas! Les jeunes, principalement ceux qui évoluent dans les milieux difficiles, ont besoin d’un mentor qui les influence positivement pour apprendre à surmonter les obstacles.

Comme 99,7% des jeunes, Fabrice Vil n’est jamais devenu joueur de basketball professionnel, il n’en demeure pas moins qu’il a toujours gravité autour du terrain. Il a d’abord joué pendant 7 ans pour ensuite partager sa passion comme entraîneur au secondaire. C’est durant ces 9 années qu’il a compris l’influence d’un coach sur ses athlètes.

L’effet rebond
«Les coachs sont les adultes les plus significatifs pour les jeunes athlètes, après les parents », affirme Fabrice Vil. C’est dans cette optique qu’il a développé un programme de formation pour montrer aux entraîneurs comment développer des aptitudes de vie chez leurs joueurs. À défaut d’atteindre la NBA, ces jeunes développeront d’autres forces que le sport, qui leur serviront dans tous les aspects de leur vie.

Un jeune valorisé à plus de chance de terminer ses études et cheminer dans la vie.

Les jeunes qui entretiennent peu d’intérêt envers l’école sont davantage motivés par le nombre de paniers qu’ils feront à la fin de la journée que par les bonnes notes. Appuyés par un coach de vie, ces jeunes ont plus de chance de se sentir engagés envers la portion académique de leur parcours. Dans les quartiers touchés par la criminalité, l’éducation des jeunes n’est pas négligeable.

Le plan de match
La formation Pour 3 points élaborée avec le laboratoire de recherche en psychologie sportive de l’Université McGill s’étale sur deux ans. Contrairement à la formation obligatoire reçue par les coachs de basketball qui se concentre uniquement sur le développement de l’athlète, elle vise à maximiser tout le potentiel humain des jeunes.

La formation comprend du contenu théorique, de l’apprentissage en continu sur le terrain à raison d’un minimum de 10 à 15 heures par semaine, des séances de mentorat par d’anciens coachs expérimentés et des groupes d’apprentissage par les pairs. Ceux ayant suivi la formation deviendront de vrais leaders positifs pour des dizaines de jeunes.

De plus, cette formation est rémunérée question de motiver les entraîneurs, mais également afin de leur permettre de se concentrer uniquement sur l’enseignement du basketball. 

Un futur de champion
Tout comme le futur des jeunes qui bénéficieront du programme, l’avenir de Pour 3 points est prometteur. Bien entouré et aidé par des gens qui l’inspirent, Fabrice Vil pourra également compter sur son charisme pour allier les gens à sa cause. 

L’objectif de Pour 3 points pour les cinq prochaines années est clair; former 150 coachs qui auront un impact sur environ 1800 jeunes par année. Considérant le dynamisme dont l’équipe fait preuve, on peut presque dire que la partie est gagnée d’avance!

Pour en savoir davantage sur la vision de Pour 3 points: visionnez la conférence TED x HEC Montréal donnée par Fabrice Vil au printemps dernier.

Crédit photo : Karine Chouinard