Dominic Larin, cofondateur de Lounge Factory, est devenu maître dans l’art de créer et de mettre en marché de nouveaux produits. Après plus de 20 ans comme designer industriel, il sait que le processus de création lui réservera toujours des surprises. En entrevue avec Génération INC., il nous a partagé le processus créatif derrière son dernier produit : le Sky Lounge, un gazebo muni d’un toit rétractable. Un projet qui lui aura pris près de deux ans à réaliser. Voici les trois étapes mises en lumière par l’entrepreneur.

1. Penser à son produit dans les moindres détails
Avant toute chose, on doit mettre sur papier son idée. Durant ce processus, on ne doit pas seulement considérer le design, l’aspect final du produit. C’est à cette étape qu’il faut établir les critères techniques pour que le produit respecte les standards de qualité de l’entreprise.

Dans le cas de Dominic Larin, la liste était longue.  « Je cherchais un design très pur et moderne. La toile du gazebo devait être facilement rétractable pour l’utilisateur, mais aussi nous devions avoir une structure solide qui peut résister à des vents de plus de 200 km à l’heure. En plus, je devais considérer les coûts de fabrication du produit et la façon de l’assembler », explique l’entrepreneur.

2. Développer un projet virtuel en effet 3D
Une fois la recherche préliminaire complétée, il faut rendre le concept sur papier plus réaliste. C’est ici que la technologie devient un précieux allié. « Nous avons fait un dessin 3D très précis du gazebo que nous voulions produire. Avec l’ordinateur, nous avons pu faire une série d’essais virtuels. Cette façon de faire nous a permis de constater les problèmes potentiels dans le mécanisme. » Durant l’une de ces séances, Dominic a identifié un enjeu majeur avec le toit rétractable : les joints de couture sur la toile empêchaient de faire un enroulement fluide. Grâce à ces tests, l’erreur a pu être corrigée avant de passer à la prochaine étape.

3. Construire un prototype
Avant d’investir dans des moules, très coûteux,  il est préférable de construire un prototype. « On construit un premier modèle, puis on valide nos concepts. Il y a toujours des modifications à apporter», explique Dominic Larin. Et l’entrepreneur s’y connaît sur l’étape des essais et erreurs. Dominic a conçu jusqu’à quatre générations de gazebo et fait plus de 200 modifications sur son produit avant de le mettre en marché.

Avec l’expérience, il reconnait l’importance de tout le travail de recherche réalisé en amont. « Plus précis tu es, moins de modifications tu auras à faire. » Même s’il réussit à réduire la quantité d’étapes dans son processus de création, il sait qu’un certain nombre d’ajustements seront toujours nécessaires afin d’offrir un produit de qualité à ses clients.