Les entrepreneurs qui étudient à l’École d’entrepreneurship de Beauce doivent avoir dans leur valise une paire de souliers de course! 

En plus de perfectionner plusieurs aspects de l’entrepreneuriat, les entrepreneurs-athlètes doivent être présents aux périodes d’activité physique. Dans celles-ci, ils pratiquent des sports aussi variés que la boxe, le spinning ou le basket.

« On veut que les entrepreneurs prennent conscience qu’en adoptant de plus saines habitudes de vie, ils vont devenir beaucoup plus performant comme entrepreneur »,  nous explique Daniel Laflamme entraîneur à l’EEB. 

Afin de les motiver, deux défis sont proposés aux entrepreneurs, soit l’ascension du mont Washington et un demi-marathon. « Ils sont environ 23 sur 25 à accepter le défi, ils s’entraînent avec leur cohorte pendant 7 à 8 mois pour le réaliser, ça crée une synergie de groupe exceptionnelle », ajoute l’entraîneur.

La réponse est positive, plusieurs entrepreneurs qui entretenaient un mode de vie sédentaire avant leur passage, sont maintenant accroc à l’activité physique! 

Patrick Garneau, directeur associé, chez Signé Garneau se sent désormais plus inspirant, plus reposé, plus réfléchi et en meilleure forme, en plus d’avoir bénéficié d’une perte de poids importante. Marie-Ève Drouin, vice-présidente, Finance, RH et marketing chez Interbois, ressent un meilleur contrôle durant les périodes de stress.

Quand le patron est en santé, ça découle sur les employés! 

Tous les entrepreneurs notent une grande amélioration dans leur entreprise. « Si on additionne les pertes de poids de tous les employés, le total s’élève à 350 livres », partage Simon Bouchard, président chez Ateliers Jacob. L’entreprise Lobe se montre très conciliante à l’égard des employés sportifs. « Lorsqu’un employé demande une modification de son horaire en vue de faire de l’activité physique, le tout lui est autorisé », explique le président Martin Cousineau.

Pour ne pas lâcher, malgré les horaires chargés, la plupart des entrepreneurs se fixent des objectifs stimulants. « Je choisis des défis d’envergure afin de ne pas être tentée de diminuer l’entraînement », partage M. Cousineau. Pour rester motivée, Marie-Ève Drouin s’entoure de gens aussi actifs qu’elle et utilise des applications de sports qu’elles trouvent aussi très encourageantes!

Finalement, ils se sentent tous plus performants comme entrepreneur, certains ont appris à déléguer davantage et d’autres ont compris que l’activité physique leur donnait plus d’énergie pour affronter les défis du quotidien.