Maryline Lambelin est présidente et cofondatrice d’ADzif, une entreprise spécialisée dans la production d’adhésifs muraux. ADzif est l’une des 12 PME à avoir participé à la 3e saison de Génération INC. À l’époque, l’entreprise cherchait un moyen efficace, mais surtout économique, pour stimuler le bouche-à-oreille chez les consommateurs. Les experts de Génération INC. lui avait proposé d’user d’originalité pour faire parler de ses produits.

Avec un peu de recul, Maryline nous partage les leçons retenues à la suite de son expérience avec Génération INC.

1. Faites émerger des idées créatives
Comme la plupart des PME, les entrepreneurs doivent relever le défi de faire croître leur entreprise tout en respectant leurs limites financières. Leur meilleur allié? La créativité. « Avec les experts de Génération INC., j’ai appris qu’il ne fallait pas avoir peur de proposer des idées qui peuvent sembler loufoques ou complètement folles », partage Marylin Lambelin.

Pour faire parler de sa marque, ADzif et les experts de Génération INC. ont mis sur pied un mouvement plutôt original : une manifestation pour libérer les frigos blancs. « En brainstorming, tu peux sortir toutes les idées, les brasser. Il n’y a pas d’interdit, c’est ce qui nous permet de trouver des idées qui sortent de l’ordinaire. »

2. Décrocher directement des ventes
La manifestation, qui se tenait devant le métro Mont-Royal, a attiré beaucoup d’attention médiatique. Anne Dongois, experte en relations publiques, s’est assurée de faire parvenir un communiqué de presse aux médias locaux, mais aussi à certains acheteurs potentiels. « La plus grosse retombée pour moi a été de me faire remarquer par DeSerres. La manifestation s’est conclue par une vente directe avec le détaillant de matériel pour artiste. » En plus des ventes, l’entreprise a enregistré un nombre record de nouveaux abonnés sur leur page Facebook, une couverture médiatique originale et un partenariat d’affaires payant avec le détaillant DeSerres.

3. Demeurer ouvert aux opportunités
Marc DeSerres, PDG de l’entreprise familiale DeSerres, a récemment lancé un défi de taille à Maryline : concevoir un système permettant la création d’autocollants sur mesure. Pour que le projet soit réalisable, il fallait que le client puisse introduire une image dans un cadre défini. C’est en partant de cette idée que Maryline, avec l’aide de son équipe, a développé un programme qui est présentement en test à la Place Montréal Trust intitulé « Portrait de famille ». Les clients peuvent désormais arriver avec leur clef USB contenant leurs images. Sur l’écran, ils choisissent un style de cadre, son format et son look, pour ensuite y introduire la photo. Il est aussi possible de jouer avec les couleurs et son cropping, en plus d’y ajouter un court texte.

« Ce que j’aime des séances de brainstorming, c’est que le projet part de rien pour arriver avec une idée. Puis on travaille en équipe pour arriver avec un projet final. »