John Molson est arrivé à Montréal en 1782, une époque où tout était à bâtir. Cet immigrant anglais avait un sens des affaires inné qui lui a permis de devenir un des plus grands hommes d’affaires de notre histoire. Même si les temps ont bien changé, nous vous proposons 4 conseils inspirés de la vie de ce grand bâtisseur et qui serviront aux entrepreneurs d’aujourd’hui.

1. Se lancer en affaires rapidement
John Molson n’a que 18 ans lorsqu’il quitte son Angleterre natale pour s’installer à Montréal. Après avoir cumulé quelques emplois, il décide de se lancer en affaires. En 1785, il devient propriétaire de la brasserie dans laquelle il est associé depuis 1783 et c’est à ce moment que sa vie d’entrepreneur débute réellement. Au cours de sa vie, l’homme d’affaires touchera à une dizaine de sphères d’activités commerciales différentes : la bière, les finances, et le transport ferroviaire et maritime, entre autres.

Si vous êtes intéressé par le monde des affaires, il ne faut pas attendre que le moment idéal se pointe. Vous devez avoir la force et l’envie de vivre de votre passion et surtout, vous devez être prêt à vous mobiliser pour réussir. Pour devenir un entrepreneur, il faut passer à l’action.

 Il faut être prêt à dédier son temps et son énergie pour que le projet que l’on porte sur nos épaules prenne de l’ampleur et perdure dans le temps.

2. Se passionner pour son entreprise
Dès l’acquisition de sa brasserie, John Molson s’y dédie entièrement pendant 20 ans. Il traverse l’océan pour ramener de son pays natal des équipements, dirige les travaux d’agrandissement, commande du grain pour le maltage, incite les cultivateurs locaux à produire de l’orge, etc.

L’entreprise devient une partie intégrante de la vie de l’entrepreneur. Il faut être prêt à dédier son temps et son énergie pour que le projet que l’on porte sur nos épaules prenne de l’ampleur et perdure dans le temps.

3. Investir dans les nouvelles technologies
Si le nom de John Molson est surtout associé à la célèbre brasserie qui porte toujours son nom, l’homme d’affaires a aussi laissé sa marque dans d’autres milieux. Visionnaire, il est conscient de l’importance d’adopter les dernières innovations technologiques pour diversifier ses affaires et demeurer à l’avant-garde. Il s’intéresse notamment au bateau à vapeur, une toute nouvelle façon de déployer les embarcations marines grâce à l’énergie thermique. À une certaine époque, son entreprise possède jusqu’à 36 bateaux, dont le premier bateau à vapeur du Canada, l’Accomodation, fabriqué à Montréal. Il finance également la construction du premier chemin de fer au Canada.                                                                                                                   

L’arrivée de l’énergie thermique était pour Molson ce que le numérique est pour les entrepreneurs aujourd’hui. Un homme d’affaires moderne qui cherche à diversifier ses activités et s’impliquer dans les marchés en croissance devrait prendre exemple sur John Molson. Il est essentiel de développer son intuition et ses connaissances pour identifier et investir dans les secteurs d’activité économique les plus prometteurs.

4. S’impliquer dans la sphère sociale
Comme si ce n’était pas suffisant, John Molson s’implique dans plusieurs autres grands projets à Montréal, comme la création de la Banque de Montréal, l’Hôpital général de Montréal, la construction du premier hôtel de luxe et l’église Scotch Presbyterian, en plus de s’engager en politique.

S’impliquer dans sa communauté est primordial pour un entrepreneur, qui doit de plus en plus jouer un rôle de bon citoyen corporatif. En fait, les consommateurs s’attendent désormais à ce que les entreprises soient conscientes de leur rôle et de leurs responsabilités sociales.

Heureusement, les gens d’affaires d’aujourd’hui ont un avantage que John Molson n’avait pas : le Forum Génération INC., un réseau unique d’entrepreneurs et d’experts qui leur permet d’échanger des avis pour aller plus vite et plus loin dans la réalisation de leur rêve.