Votre entreprise semble mûre pour la croissance et prête à passer à la vitesse supérieure. Est-ce effectivement le cas? Voici trois éléments clés à considérer avant de vous lancer dans cette nouvelle aventure.

1. Équipe de gestion : disposez-vous des ressources adéquates à accompagner votre croissance?
Pour réussir, les gestionnaires d’entreprise se doivent de disposer de trois éléments de compétence principaux : savoir administrer, savoir vendre et être expert dans leur domaine. Rares sont les individus disposant de ces trois talents combinés. Aussi, il est important pour chaque gestionnaire de bien connaître ses propres talents, puis de s’entourer des ressources qui viendront complémenter cette personnalité.

Au cours de son cycle de vie, l’entreprise sera soumise à différents mouvements et, éventuellement, traversera de vifs moments d’incertitude. Les collaborateurs du début de l’aventure corporative, les ressources dévouées, celles qui auront accompagné leur gestionnaire sans faillir et auront fait corps avec lui dans les moments troublés, se gagneront une place privilégiée, inspirant estime et fidélité à leur gestionnaire. Cette réalité, parfaitement humaine, vient parfois obscurcir les décisions d’ordre purement stratégique.

Les ressources humaines doivent être évaluées en gardant en tête la prospérité de l’entreprise.

Ainsi, au même titre que toutes les autres ressources, les ressources humaines doivent être évaluées en gardant en tête la prospérité de l’entreprise.

2. Structure financière : souvent ignorée,elle doit pourtant être adéquatement évaluée et revisitée afin de s’harmoniser à la croissance prévue. Ainsi, en rapport avec l’augmentation de votre chiffre d’affaires, vous devrez vous attendre à voir augmenter, par exemple, vos comptes à recevoir, vos inventaires et vos besoins en équipements. Vos partenaires financiers (institutions financières et/ou investisseurs) seront en mesure d’assumer une partie des ressources financières que réclamera votre croissance, mais évidemment pas la totalité. Vous devrez donc vous assurer de disposer des liquidités nécessaires, en temps et lieu.

3. Opportunités de marché : votre guide maître, c’est encore votre plan d’affaires. En effet, ce dernier expose clairement votre vision, vos objectifs, votre marché, vos perspectives de croissance, etc. Il vous permet d’évaluer votre future méthode de croissance : externe ou organique? Cette question verra véritablement le jour lorsque vous aurez défini les facteurs pouvant effectivement induire une croissance. Ainsi, si une opportunité d’acquisition se présente, assurez-vous de bien l’évaluer : sera-elle en adéquation avec votre vision? Constituera-t-elle l’occasion d’agrandir votre marché ou au contraire risquez-vous, surtout, d’« acheter des problèmes »?

Quel que soit le type de croissance envisagé, la contribution de votre conseiller financier ne sera pas superflue à cette étape importante de l’évolution de votre entreprise. Assurez-vous de vous adjoindre des services éclairés de professionnels et mettez ainsi toutes les chances de réussite de votre côté!

Conseils proposés par Paul Lafrenière, CA, CIRP, Associé, Restructuration financière.