La dernière crise financière a largement ébranlé l’ensemble d’acteurs économiques importants tels que l’Europe et les États-Unis, qui peinent encore à se relever. Les marchés émergents constituent un tremplin de reprise considérable. Quels sont les besoins de ces pays dont l’économie canadienne, entre autres, pourrait tirer partie?

1. PRODUITS AGROALIMENTAIRES ET RESSOURCES NATURELLES

En 2050, la population mondiale sera de 9,3 milliards d’individus. La demande en produits agroalimentaires et en ressources naturelles, tels que les produits miniers, pétroliers et gaziers, poursuivra ainsi son essor. Dans le secteur des produits agroalimentaires, les opportunités futures résideront non seulement dans la hausse de la production agroalimentaire mais également, dans une large mesure, dans la transformation et la salubrité des aliments, en plus des équipements nécessaires.

2. INFRASTRUCTURES

D’ici 2030, la somme des dépenses mondiales en infrastructures dans des domaines tels que l’eau, l’électricité, les routes, les chemins de fer, les aéroports et les ports maritimes devraient atteindre 41 billions $ US. Ces besoins en matière d’infrastructures constituent de formidables occasions d’affaires pour les entreprises canadiennes qui fournissent des produits et des services connexes, y compris des services d’ingénierie et un savoir-faire technique.

3. ENVIRONNEMENT ET TECHNOLOGIES PROPRES

Les économies émergentes ont une incidence directe sur l’environnement.

Les économies émergentes ont une incidence directe sur l’environnement. La croissance rapide des pays émergents les oblige à s’attarder davantage aux questions environnementales et à rechercher un développement plus durable. Par conséquent, l’expertise, les technologies et les équipements de traitement de l’air et de l’eau, de réhabilitation de site et de construction durable, de même que l’énergie renouvelable, feront l’objet d’une demande accrue.

4. VENTES AU DÉTAIL

Dans les pays émergents, la croissance mondiale de la vente au détail organisée a été phénoménale. Depuis 2001, les ventes au détail des marchés en développement ont presque doublé et représentent maintenant plus de 40 % des ventes au détail organisées mondiales. Des pays tels que la Chine, le Brésil, la Russie, les Émirats arabes unis et l’Indonésie, entre autres, représentent des marchés à potentiel de croissance élevé pour les détaillants, notamment en raison de l’expansion de la classe moyenne et des dépenses de consommation correspondantes.

5. FINANCEMENT

L’accès au capital destiné à financer un démarrage ou une expansion d’entreprise n’est pas toujours affaire aisée. Cette difficulté se trouve particulièrement exacerbée au sein des pays émergents en raison de systèmes financiers pas suffisamment évolués pour répondre aux demandes des entrepreneurs. Le secteur de la microfinance représente une industrie de 43,9 milliards de $ US et près de 82 millions de personnes y ont recours. Les entrepreneurs canadiens de ce secteur peuvent venir en aide aux pays émergents en proposant par exemple une combinaison équilibrée de longs termes de paiements et de solutions de financement. Ils faciliteraient du même coup les échanges commerciaux avec ces pays.

Extrait du dossier exclusif « Année de l’entrepreneur », Situation actuelle et tendances futures. Pour consulter le dossier complet, cliquez ici.