Si le statut de société ouverte comporte bien des avantages, il suppose également de devoir se conformer à une série d’exigences d’information financière nouvelles et souvent complexes.

L’erreur la plus fréquente : sous-estimer le fardeau supplémentaire des obligations d’information continue. On pense souvent aux états financiers annuels audités, aux états financiers intermédiaires ainsi qu’aux rapports de gestion respectifs, mais il ne faut pas oublier les autres obligations de divulgation tels que la rémunération du personnel de direction, les transactions d’initiés, la notice annuelle, les besoins d’information du conseil d’administration et du comité d’audit, les communiqués de presse, etc.

L’erreur est coûteuse :

1. L’équipe des finances se concentre sur les livrables à court terme, au détriment de la vision ou de la stratégie à long terme;
2. Le risque d’erreur devient très élevé;
3. Le roulement du personnel des finances augmente.

QUELQUES QUESTIONS POUR MIEUX VOUS PRÉPARER :

1. Votre équipe des finances possède-t-elle l’expérience nécessaire pour se conformer aux  obligations d’information continue d’une société ouverte?

- Dans l’affirmative, les ressources de votre équipe sont-elles suffisantes?
- Dans la négative, palliez immédiatement cette lacune. À court terme, des consultants externes peuvent vous aider, mais cette solution est coûteuse et habituellement non viable à long terme. L’embauche de ressources additionnelles expérimentées devra éventuellement être envisagée.

2. Vos vérificateurs possèdent-ils de l’expérience en matière de sociétés ouvertes ?

- Des professionnels habitués à faire face aux exigences d’une société ouverte constituent un atout;
- Si vous n’avez jamais fait auditer vos états financiers, vous devrez le faire. Plus d’une année d’états financiers audités seront exigés : n’attendez pas à la dernière minute.

3. Vos états financiers sont-ils préparés conformément aux IFRS (International Financial Reporting Standards ou Normes internationales d’information financière) ?

- La réponse est probablement non. Vous devrez donc effectuer une transition aux IFRS;
- Ce passage n’étant pas simple, faites appel aux services d’une ressource externe pour vos épauler;
- Les exigences de divulgation des IFRS sont beaucoup plus étendues que celles des normes comptables des entreprises à capital fermé.

4. Vos systèmes d’information sont-ils suffisamment robustes pour produire l’information financière en temps opportun ?

- Les délais de production sont beaucoup plus courts pour une société ouverte, même sur la Bourse de croissance TSX (120 jours pour les états financiers annuels et 60 jours pour les états financiers des périodes intermédiaires).

EN CONCLUSION :

1. Ne sous-estimez pas le fardeau additionnel que constitue les obligations d’information continue;
2. Évaluez votre équipe des finances et n’attendez pas pour vous adjoindre les ressources nécessaires;
3. Entourez-vous de professionnels experts dans le domaine des sociétés ouvertes.