Le financement de votre entreprise est un défi de tous les instants ? Le crowdfunding ou financement participatif est un nouveau mode de financement auquel vous pourriez faire appel.  

Par financement participatif, on entend la sollicitation de fonds par l’entremise d’une plateforme web ou des médias sociaux. Il vous permet de mettre à profit votre réseau ainsi que celui de votre famille, vos amis et vos voisins pour recueillir le capital nécessaire pour réaliser votre projet.

Le crowdfunding a contribué à une vaste gamme d’entreprises, allant de projets artistiques ou communautaires à des entreprises en démarrage ayant amassé plusieurs millions de dollars en financement (pensons aux montres Pebble ou encore à des jeux vidéo comme Star Citizen, qui détient présentement le record Guinness du projet ayant amassé le plus de fonds par financement participatif, soit plus de 60 millions de dollars).

Le financement participatif peut prendre quatre formes :

1. La sollicitation de dons
Vous pouvez solliciter des dons; mais l’absence de tout retour sur investissement rend ce modèle moins populaire auprès des entrepreneurs.

2. La sollicitation de prêts
Vous pouvez solliciter des prêts, que vous devrez en définitive rembourser. Dans certains cas, les prêts portent intérêt; dans d’autres, vous n’avez qu’à rembourser le capital, mais vos prêteurs ont la satisfaction de vous avoir aidé. Kiva est sans doute le plus populaire de ces sites.

3. La sollicitation de contributions en échange de cadeaux ou de futurs produits ou services
Vous pouvez solliciter des contributions en échange de récompenses (par exemple, une primeur sur un produit, une édition limitée ou encore une mention dans le générique d’un film). C’est le modèle de financement participatif le plus populaire qui a notamment donné naissance à des sites tels que Kickstarter et IndieGoGo.

4. Le financement participatif en capital (equity crowdfunding)
Vous pouvez faire un appel public à l’épargne en sollicitant de nouveaux actionnaires. Mais attention, l’Autorité des marchés financiers et la Loi sur les valeurs mobilières (Québec) vous interdisent pour l’instant de procéder ainsi au Québec.

Certains sites québécois de « sociofinancement » ont vu le jour récemment (pensons à Haricot ou encore Yoyomolo) et dans le monde, on compte plus de 500 portails de crowdfunding. Reste à voir si les entreprises québécoises auront un jour accès à l’equity crowdfunding.