Devenir une entreprise publique n’est pas une panacée – pour les problèmes potentiels que cela peut régler, l’exercice en crée de nouveaux! Cela dit, entrer en bourse a des avantages indéniables qui sont, dans tous les cas sauf peut-être un, financiers.

Un premier avantage, non financier, d’emmener votre entreprise en bourse en est un de prestige ou d’image. Les entreprises publiques sont habituellement perçues comme plus sérieuses, plus solides que leurs contreparties privées. Cela peut aider à sceller des contrats d’envergure ainsi qu’à attirer des talents humains, sans compter que ces derniers, s’ils reçoivent des actions ou des options d’achat d’actions verront chaque jour leurs efforts se traduire par l’augmentation de la valeur en bourse de leurs avoirs (on le souhaite!).

Le capital servira alors à financer la croissance, augmenter les liquidités.

Les autres avantages sont à caractère financier. Lorsqu’une entreprise ne réussit plus à lever chez des investisseurs privés le financement nécessaire à la croissance de ses activités, il est temps d’entrer en bourse. Le capital servira alors à financer la croissance, augmenter les liquidités, ce qui permet à l’entreprise de faire de la publicité, embaucher des employés, acheter de l’équipement, ou même acheter des entreprises concurrentes ou complémentaires.

Dans certains cas, il en va de la vie ou de la mort de l’entreprise. Une organisation qui croit rapidement, qui s’est lourdement endettée depuis peu, et qui est en crise de liquidités n’a parfois plus d’autre choix que d’ouvrir son capital. Parfois, ce sont les investisseurs initiaux – comme les anges financiers et les capital-risqueurs – qui s’impatientent et ont hâte de retirer leurs billes. Dans d’autres cas, la concurrence se fait tellement vive que sans une croissance rapide et difficile à financer autrement qu’en bourse, l’entreprise pourrait perdre des parts de marché et lentement (voire rapidement!) disparaître…

Quoi qu’il en soit, pour tous les avantages financiers associés à une entrée en bourse, il existe des inconvénients majeurs, comme la nécessité de communiquer des informations significatives et d’entretenir la relation avec ses investisseurs. Il importe donc pour tout gestionnaire contemplant une entrée en bourse de s’assurer que le jeu en vaut la chandelle et que les bénéfices dépassent les inconvénients.