Vous en êtes convaincu : votre idée d’entreprise est excellente! Excellente, mais peu commune, voire particulièrement originale. Tellement, d’ailleurs, qu’elle pourrait ne plaire qu’à vos seuls clients… et à vous-mêmes. Pourtant, il faut bien la financer. Dans ce contexte, comment convaincre vos futurs investisseurs de bien vouloir soutenir votre projet? Voici les grandes lignes de l’approche à privilégier.

L’INNOVATION, MOTEUR DE L’ÉCONOMIE

Certains investisseurs demeurent persuadés, à juste titre, que la santé de l’économie repose en grande partie sur la vitalité et le dynamisme du secteur de l’innovation. Si votre idée est originale et qu’elle explore des chemins rarement sinon jamais fréquentés, ce sont précisément ces investisseurs qu’il vous faudra séduire. Déjà « vendus à l’idée » qu’un projet peut être hardi sans être farfelu, ils seront plus à même de saisir les promesses de rentabilité que ce projet porte en lui.

CHOISISSEZ DES INVESTISSEURS QUI S’Y CONNAISSENT DÉJÀ

Plusieurs fonds privés investissent de façon spécialisée dans des entreprises innovantes et évoluant dans des secteurs précis tels que la haute technologie Web ou les télécommunications. Ces investisseurs connaissent déjà le marché et sont plus à même de proposer du financement non traditionnel. Ce type de financement sera basé sur la croissance possible de l’investissement (financement par débentures convertibles, émission de capital-actions rachetables au gré de détenteur à la juste valeur marchande dans un futur semi-rapproché, etc.).

L’union fait la force, il est avantageux de prévoir un plan.

Et comme l’union fait la force, il est avantageux de prévoir un plan où plusieurs de ces investisseurs pourraient combiner leur capital pour se joindre à votre projet, réduisant ainsi le risque de chacun.

CE QU’IL FAUT DÉMONTRER :

Pour retenir la participation de votre ou de vos investisseurs, vous aller devoir démontrer plusieurs éléments, notamment :

1. Que votre projet est non seulement novateur mais qu’il est également réalisable, tant sur le plan technique qu’au niveau de la distribution/pénétration du marché visé;

2. Que votre projet comporte un avantage concurrentiel et qu’il a une certaine pérennité, c’est-à-dire qu’il permettra de générer une croissance et de dégager des profits à long terme. Par exemple, il peut s’agir d’une plateforme technologique qui fera l’objet d’une vente directe dans un premier temps mais qui repose sur un principe de revenus récurrents à long terme (mises à jour, abonnement/frais annuels);

3. Qu’il existe un marché, que celui-ci est propice à ce type de projets/produits et qu’il réagira rapidement à son entrée;

4. Que l’équipe que vous avez mise en place est parfaitement désignée pour mener au succès de ce projet. Si par contre elle n’est pas encore formée, vous devrez démontrer comment vous comptez la compléter.

C’EST VOTRE IDÉE, DÉFENDEZ-LA!

Pour un investisseur, qui dit idée d’entreprise originale dit souvent risque accru et l’on comprend que, sans garantie, il puisse se montrer prudent. Il devra se fier à ce que vous lui présenterez et notamment à l’enthousiasme avec lequel vous défendrez votre idée. Il s’attendra également à ce que vous preniez une part de risque, et ceci contribuera à le convaincre de votre confiance en votre projet. Au-delà de ce dernier, c’est donc en vous, surtout, qu’il se trouvera à investir. Il vous incombe ainsi de le persuader qu’il pourra tirer un excellent profit de votre idée, et que c’est ensemble que vous en sortirez gagnants.