Comme tout projet, l’immobilier commercial exige une bonne dose de préparation. Pour obtenir du financement pour la construction d’un immeuble à condos, d’un immeuble à logements ou de locaux à usages commerciaux ou industriels, vous aurez souvent besoin de démontrer que votre projet répond à un besoin. 

Pour discuter des exigences des prêteurs en ce qui concerne l’immobilier commercial, je me suis tourné vers ma collègue Diana Stefanutti, Directrice, Service aux entreprises, Financement immobilier.

Elle m’a souligné que « les institutions financières et autres prêteurs exigent des preuves que votre projet est viable et répond aux besoins réels du marché. En d’autres mots, avant de lancer la construction, vous devez vous assurer qu’il y a de la demande pour le type de locaux ou de logements prévu. »

Dans le cas de condos, par exemple, les prêteurs exigeront que vous ayez atteint un bon niveau de prévente, de 50 à 60 % au moins. De même, s’il s’agit de logements à louer ou de locaux commerciaux, vous devrez atteindre aussi un seuil minimal de prélocation pour obtenir les fonds voulus.

Si les institutions financières sont exigeantes sur ce plan, c’est parce qu’elles ont besoin de savoir que le projet est viable, ajoute Diana. 

« Cette même rigueur vous sera aussi utile, dit-elle. En vous assurant d’un certain niveau de prévente ou de prélocation, vous serez en mesure de tester le marché. Si la réponse est plus faible que prévu, vous aurez peut-être la possibilité de modifier les plans pour les ajuster à la demande. »

1. Le financement : pour la construction et pour la suite
Dans l’immobilier commercial, il y a deux principaux types de prêts, soit ceux qui couvrent la construction (jusqu’à 75 % des coûts totaux du projet) et ceux qui assurent le financement à long terme (le financement hypothécaire).

La plupart des institutions financières offrent ces deux types de prêts. Au moment d’approcher des institutions financières, recherchez un prêteur qui offre un guichet unique pour la mise en place de ces deux formes de financement. Ainsi, votre projet reposera sur des bases plus solides, parce que le financement à long terme sera organisé dès le départ. 

« C’est souvent plus facile, rapide et économique, note ma collègue, parce que vous n’aurez peut-être pas à payer de nouveau des frais juridiques reliés à la mise en place du financement à long terme. Comme tout est fait dès le départ, en une seule étape, vous éviterez ces frais et vous serez assuré d’obtenir le financement par la suite. C’est une bonne façon de réduire le stress! »

2. Bien choisir le prêteur : services connexes et flexibilité
Diana Stefanutti conseille à ceux qui veulent choisir le bon prêteur pour un projet en immobilier commercial de s’informer des services offerts et d’évaluer la flexibilité qu’il offre à ses clients.

« Certains prêteurs, par exemple, peuvent vous proposer une entente qui vous permet d’offrir aux clients de votre projet de condos résidentiels des hypothèques spécifiques à votre projet. C’est une façon de simplifier la vie des acheteurs et ça peut être payant pour vous en vous donnant un avantage sur le marché. »

En affaires, il est essentiel de pouvoir compter sur une institution financière avec qui vous avez une bonne relation et qui sait faire preuve de flexibilité afin de vous proposer des solutions adaptées à vos besoins. Ceci est particulièrement important en immobilier commercial où la flexibilité et le désir de trouver une solution peuvent faire toute la différence dans la réussite d’un projet.

Ma collègue rappelle un autre critère important : « Optez pour une institution financière qui connait bien votre marché et qui y est très présente, dit-elle. Il est important que le centre décisionnel soit près de votre marché, afin de vous assurer de la qualité de la relation et que les décideurs prennent des décisions éclairées. »

Finalement, assurez-vous que votre prêteur conserve la propriété de votre prêt, afin que vous puissiez toujours compter sur une relation directe et franche avec l’équipe et l’institution qui vous appuient.

Les informations fournies dans ce texte le sont à titre informatif seulement et ne sont pas exhaustives. Pour tout conseil sur vos finances et celles de votre entreprise ainsi que toute question concernant le financement pour un projet immobilier commercial, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).