Saviez-vous que votre dossier personnel de crédit pourrait vous empêcher d’obtenir du financement pour votre petite entreprise?

Pour en comprendre la raison, il faut connaître les critères sur lesquels une institution financière s’appuie pour décider de prêter à votre entreprise ou non.

Des modèles statistiques pour prendre des décisions éclairées
Les institutions financières ont accès à une très grande quantité de données sur le comportement de l’ensemble des emprunteurs. À l’aide de ces données, elles créent des modélisations qui permettent d’analyser plus rapidement chaque dossier. Cette approche réduit au maximum le caractère subjectif d’une décision.

Au moment d’étudier une demande de crédit, les institutions financières se servent donc de modèles d’analyse sophistiqués. Avec l’accord du demandeur et en toute confidentialité, elles consultent son dossier de crédit pour analyser ses habitudes d’emprunt et de remboursement.

Ainsi, la banque est en mesure de prédire, à partir du comportement du demandeur, s’il sera un bon emprunteur.

L’influence de votre dossier personnel de crédit
Quand vous sollicitez du crédit pour votre petite entreprise, au démarrage et même par la suite, le prêteur vous demandera souvent de cautionner le prêt.

Les institutions financières peuvent refuser de prêter à votre entreprise si votre dossier de crédit n’est pas reluisant, ou selon des conditions additionnelles (par ex. augmentation de la mise de fonds requise ou obtention de garanties supplémentaires.

Si elles acceptent de la financer malgré un dossier de crédit mal en point, il est probable qu’elles vous imposent des conditions tarifaires moins favorables.

À l’inverse, un meilleur dossier de crédit vous permettra d’obtenir de meilleures conditions d’emprunt. Vous pourriez notamment obtenir un meilleur taux d’intérêt.

Cela dit, il est important de noter que le dossier de crédit de l’entrepreneur n’est pas le seul critère évalué par les prêteurs. Une institution financière pourrait donc refuser de prêter de l’argent,ou ajouter des conditions même si votre dossier de crédit est impeccable.

Comment maintenir un bon dossier de crédit
Payez-vous vos factures en retard? Avez-vous des comptes en souffrance? Ce type de comportements peut entacher votre dossier.

Voici comment garder votre dossier de crédit en santé :

Effectuez tous vos paiements à temps, que ce soit pour un prêt-auto ou pour une carte de crédit;

Limitez le nombre de demandes de financement ou de crédit que vous faites. En faire trop souvent peut indiquer que vous avez des difficultés financières ou que vous peinez à rembourser vos dettes et qu’il serait temps de les consolider;

Utilisez votre marge de crédit correctement. Une marge de crédit est conçue pour vous fournir temporairement des liquidités quand vous en avez besoin. Si votre solde ne bouge pas, c’est un mauvais signe pour l’agence de crédit. Si c’est le cas, il est préférable de transformer cette dette en prêt à terme;

Évitez de vous servir de votre marge de crédit personnelle et de vos cartes de crédit personnelles pour financer votre entreprise en démarrage.

Évitez de vous servir de votre marge de crédit personnelle et de vos cartes de crédit personnelles pour financer votre entreprise en démarrage. Il s’agit d’une mauvaise utilisation du crédit et cela rend plus complexe la comptabilité de votre PME;

Évitez évidemment les découverts et les chèques sans fonds;

Si vous avez un différend avec un commerce, et que celui-ci fait l’objet d’une procédure de recouvrement, réglez-le vite, même s’il ne concerne qu’une petite somme. N’importe quel montant impayé entachera votre dossier, peu importe la raison!

Que faire quand ça va mal
Même si vous gérez votre crédit de façon responsable, votre dossier de crédit peut comporter des erreurs. Vérifiez-le auprès des agences de crédit, comme Équifax. Si vous constatez qu’il y a des erreurs ou des problèmes, faites corriger la situation le plus vite possible.

Par ailleurs, si vous éprouvez des difficultés financières, communiquez rapidement avec votre conseiller aux particuliers en succursale ou votre directeur de compte, si vous en avez déjà un pour votre entreprise. Il est beaucoup plus facile de trouver une solution avant que la situation ne devienne problématique.
 

Les informations fournies dans ce texte le sont à titre informatif seulement et ne sont pas exhaustives. Pour tout conseil concernant vos finances et celles de votre entreprise, veuillez consulter votre conseiller de la Banque Nationale ou, le cas échéant, tout professionnel (comptable, fiscaliste, avocat, etc.).