Le début de l’année est toujours un moment clé dans le calendrier de tout professionnel. Que vous soyez une entreprise en démarrage ou une entreprise en plein essor, c’est le moment de prendre contact avec votre comptable et de préparer l’année à venir.

Nous avons identifié pour vous cinq actions à poser avec votre comptable qui vous permettront d’éviter bien des mauvaises surprises et de bénéficier de conseils judicieux.

1. QUELLES SONT LES LEÇONS APPRISES DE LA DERNIÈRE ANNÉE?

Pour aller de l’avant, il est crucial de faire un bilan. Cette étape devrait se décliner selon deux angles d’approche :
- Demandez à votre comptable s’il a des recommandations d’affaires à vous apporter, par exemple pour améliorer l’efficacité de vos procédures actuelles ou de vos systèmes d’information.
- Évaluez la qualité de votre relation avec votre comptable et votre degré de satisfaction de sa prestation de service. C’est le moment de lui faire part de vos suggestions. Ceci est essentiel pour que vous vous sentiez à l’aise dans la relation.

Il est important de partager avec votre comptable les plans stratégiques de votre société.

2. QUELLES SUGGESTIONS POUVEZ-VOUS FORMULER POUR CONTRIBUER À LA RÉALISATION DE VOTRE PLAN STRATÉGIQUE POUR LA PROCHAINE ANNÉE?

Il est important de partager avec votre comptable les plans stratégiques de votre société, et ce, pour deux raisons :
- Il est en mesure de vous aider à accomplir vos projets en vous guidant dans la préparation de budgets et dans le suivi des flux de trésorerie.
- Il pourra vous fournir un service sur mesure, prenant en considération vos orientations d’affaires.

3. QUELS CHANGEMENTS DEVONS-NOUS CONSIDÉRER EN MATIÈRE DE FISCALITÉ? 

Chaque nouvelle année apporte une série de nouveautés en ce qui concerne la fiscalité. Même les plus petits changements peuvent avoir une incidence significative sur votre entreprise et votre rentabilité. Considérez les éléments suivants avec votre comptable :
- Taxes de ventes : quels sont les changements? Doit-on appliquer un nouveau taux?
- Fiscalité d’entreprise : quels types de dépenses seront déductibles? Peut-on bénéficier de certains crédits d’impôt?
- Quelles sont les stratégies possibles pour réduire le fardeau fiscal de votre entreprise?

De plus, si vous être propriétaire d’une petite entreprise, des questions concernant la fiscalité personnelle peuvent être opportunes (ex. : devriez-vous vous payer un salaire ou des dividendes? Combien devrez-vous contribuer à votre REER et à votre CELI?).

4. QUELLES SONT LES MODIFICATIONS RÉCENTES DES PRINCIPES COMPTABLES QUI AURONT UNE INCIDENCE SUR LA PRÉPARATION ET LA PRÉSENTATION DE VOS ÉTATS FINANCIERS?

Si des changements sont attendus, tant au sujet des informations à fournir que des principes de comptabilisation, il est important de vous en informer le plus rapidement possible. Ceux-ci pourraient avoir une incidence sur la présentation de vos indicateurs de performance ou de ratios financiers. Ceci vous permettra en outre d’anticiper les besoins de modification aux systèmes d’information afin de produire de nouvelles données.

5. QUELLES SERONT LES CONDITIONS GÉNÉRALES DU MANDAT?

Enfin, pour partir l’année du bon pied, il vaut mieux discuter d’emblée avec votre comptable des détails de son mandat avec vous :
- Validez avec lui le type de rapport qu’il devra émettre (audit, mission d’examen ou avis au lecteur). Selon votre situation, il se peut que le type de rapport émis l’an dernier ne convienne plus à votre situation actuelle.
- Discutez de vos attentes et convenez d’un échéancier.
- Parlez ouvertement des honoraires.
- Finalement, demandez-lui de mettre le tout par écrit dans une lettre de mission.

Voyez votre comptable en tant que partenaire d’affaires. Il est un acteur clé du développement de votre entreprise. Si vous vous assurez de l’impliquer tout au long de l’année, vous serez en mesure de bénéficier au maximum de son expertise.

Audrey Mercier, Richter, a collaboré à la rédaction de cet article.